États-Unis : comment TikTok peut aider à résoudre un meurtre

écouter (93min)

C'est un fait-divers qui passionne l'Amérique. Le meurtre d'une jeune influenceuse, Gabby Petito. Une affaire dans laquelle ce sont les réseaux sociaux qui mènent l'enquête et Tik-Tok qui remplace le FBI.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Capture d'écran de la police de Moab dans l'Utah qui montre Gabrielle Petito après une altercation avec son petit ami Brian Laundrie, le 12 août 2021. (HANDOUT / MOAB CITY POLICE DEPARTMENT via AFP)

Gabby est une jolie jeune femme de 22 ans, silhouette fine et long cheveux blonds. En juillet 2021, elle lâche son emploi, aménage un van et part sur la route avec son petit ami Brian à la découverte des grands parcs de l'Ouest américain. Tout sourire, le couple s'affiche en permanence sur les réseaux sociaux et poste ce qui ressemble à des instantanés du bonheur.

@thecasefiles Timeline of Gabby Petito // #gabbypetito #brianlaundrie #utah #breakingnews #truecrime #ThenNowForever #fyp #xyzbca ♬ Quiet and aesthetic piano solo(953247) - beefsoul

Mais fin août, brutalement, Brian rentre seul en Floride avec la camionnette et Gabby ne donne plus aucun signe de vie.
Ses proches s'inquiètent, l'affaire commence à être médiatisée. Au fil des jours de plus en plus de bloggeurs, de youtubeurs, d'instagrammeurs, de tiktokeurs se mettent à poster des vidéos : ils lancent des appels pour retrouver la jeune femme, partagent des informations ou des hypothèses sur sa disparition. Le 19 septembre, le corps de Gabby est retrouvé dans le parc national du Grand Teton, au Wyoming. La police confirme que la jeune femme a été victime d'un homicide. Et Brian disparaît dans la nature sans donner d'explications.

Les tiktokeurs détectives

Ce fait-divers aussi tragique que malheureusement banal prend alors une ampleur inédite. Ils sont des dizaines de milliers sur les réseaux à créer des profils consacrés à Gabby, à décortiquer des images, à commenter la chasse à l'homme qui se déroule dans les terres marécageuses de Floride avec drones et chiens à échaffauder des théories plus ou moins farfelues sur la manière dont la blogueuse a été tuée. Sur TikTok, le hashtag #GabbyPetito cumule plus de 1,1 milliard de vues.

Au milieu de cette avalanche de messages, il y a de vrais indices. Le 17 septembre, alors que les enquêteurs du FBI patinent, une tiktokeuse raconte dans une vidéo qu'elle a pris Brian en stop à Grand Teton fin août, qu'il était seul et paraissait "bizarre", lui proposant 200 dollars pour faire un trajet d'une quinzaine de kilomètres. Son témoignage croisé avec d'autres, permet de circonscrire la zone de recherche et de retrouver le corps de Gabby.

Les indices s'acumulent

Un couple de youtubeurs se rend compte, en faisant une mise à jour de ses vidéos, qu'il a lui aussi croisé la camionnette, tel jour à telle heure, vide, stationnée au bord d'un chemin. D'autres vidéos surgissent et deviennent virales, comme cette séquence d'intervention de la police appelée en renfort après une violente dispute de Gabby et de son compagnon.

les réseaux ont donné tellement d'importance à ce fait-divers que c'en est presque devenu une affaire nationale, qui selon les criminologues n'aurait peut-être pas pris autant d'ampleur si Gabby avait été Afro-Américaine ou d'origine hispanique. Mais le fait est que l'histoire d'une jeune femme a ému les réseaux sociaux au point qu'ils sont devenus une caisse de résonance incroyable qui a permis de faire progresser l'enquête. Et qui va continuer car il s'agit maintenant de retrouver le petit ami, visé par un mandat d'arrêt. Son téléphone émet quelques secondes par erreur en live sur Instagram, on voit la mer probablement filmée d'un bateau ; les internautes le disent en route vers Cuba. Le FBI doit faire le tri entre les fausses pistes mais accueille cette collaboration avec beaucoup d'intérêt.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Le monde est à nous

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.