En Australie, des chants d'oiseaux en voie d'extinction sont les stars du box office

écouter (93min)

Un album de chants d'oiseaux en voie de disparition est dans le top 5 des ventes en Australie.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Un cacatoès est nourri par un prisonnier dans un centre pénitentier de Sydney (Australie) qui conduit un programme de réhabilitation par le soin aux animaux, le 25 août 2017. (SAEED KHAN / AFP)

Deux semaines après sa sortie début décembre, un album vient de faire son entrée dans le top 5 des meilleures ventes en Australie. Il se situe ainsi devant Abba et Mariah Carey ! C'est une performance inédite car les artistes qui se produisent ici ne sont pas des humains, mais... des oiseaux. Au total, 53 espèces menacées qu'il faut absolument écouter avant leur extinction. L'album s'intitule Songs of disappearance, ce qui signifie en français "sons de la disparition".

Il a été enregistré par David Stewart, un spécialiste de la faune sauvage qui parcourt le pays depuis trente ans et a passé des heures dans la brousse pour capter des gazouillis uniques. Comme celui du Gang-gang cockatoo, un cacatoès à tête rouge ou du Jardinier satiné, un passereau tout noir avec un œil bleu clair et un chant incroyable.

Un oiseau sur six est en danger

L'idée est née d'un groupe d'universitaires, de musiciens et de défenseurs de l'environnement qui ont cherché une façon ludique de sensibiliser les Australiens. D'après une étude de l'université Charles-Darwin, un oiseau sur six est aujourd'hui menacé d'extinction dans le pays, principalement en raison du réchauffement climatique. Cela représente 216 espèces sur près de 1 300. 

Le rapport indique par ailleurs que 96 espèces se portent moins bien qu'il y a dix ans et doivent être classées dans une catégorie de menace plus élevée. Seul l'état de conservation de 23 oiseaux s'est amélioré et leur permet d'être retirés de la liste. Les incendies gigantesques de 2019 et 2020, qui ont détruit une grande partie de leur habitat, ont évidemment aggravé la situation. Selon l'ONG BirdLife, le nombre d'espèces menacées a augmenté de 25% en Australie.

Pas de sortie du charbon

L'Australie est toujours à la traîne en matière de protection de l'environnement. À la COP26, le mois dernier, Canberra a refusé de s'engager sur une sortie programmée du charbon comme l'ont fait une quarantaine de pays.
Dans le gouvernement conservateur de Scott Morrison, beaucoup de responsables politiques ont des liens étroits avec l'industrie minière, pas question de fermer les mines ou les centrales malgré leur contribution à la production de gaz à effets de serre.

Du bout des lèvres, le pays a tout de même accepté de se fixer comme objectif la neutralité carbone en 2050 mais, à ce stade, c'est une date sur un bout de papier, sans plan d'accompagnement concret. C'est pour cela qu'il faut écouter ces oiseaux, disent les défenseurs de l'environnement, et surtout agir pour qu'ils ne fassent pas partie du passé. Le produit des ventes de l'album sera reversé au projet BirdLife qui défend la faune face au changement climatique.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.