Le monde d'Élodie, France info

Zep persiste et signe, et publie "Le nouveau guide du zizi sexuel"

Tous les jours, une personnalité s'invite dans le monde d'Élodie Suigo. Aujourd'hui, l’auteur de bandes dessinées Zep. Le papa de "Titeuf" voit son "Guide du zizi sexuel" publié il y a déjà 19 ans, réédité après une grande mise à jour. "Le nouveau guide du zizi sexuel" paraît le 14 octobre 2020 aux éditions Glénat.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Le dessinateur Zep lors de la 45e édition du Festival de BD d\'Angoulême, le 27 janvier 2018
Le dessinateur Zep lors de la 45e édition du Festival de BD d'Angoulême, le 27 janvier 2018 (JOEL SAGET / AFP)

Il y a 19 ans, raconte Zep, "le titre faisait un peu peur". Son idée de faire un guide marrant autour de la sexualité était une réponse à la rigidité avec laquelle la sexualité était enseignée dans les cours d’éducation sexuelle ou ailleurs, à l’époque. Plutôt centrés autour de la prévention et des dangers, il reconnaît que ses angles étaient "vachement" importants mais néanmoins, pouvaient être sacrément anxiogènes pour des préadolescents : "D'en avoir une vision uniquement par le prisme des dangers et des abus, ce n’est pas génial, ça ne donne pas envie de grandir."

Quasiment 20 ans après, il continue d’être beaucoup lu, s’offrant désormais d’une génération à l’autre. Et c’est sur ce constat que Zep a eu l’idée de le mettre au goût du jour. Après tout, deux décennies se sont écoulées, et il faut prendre en compte les us et coutumes de la jeunesse d’aujourd’hui.

Internet il y a 20 ans en France, c’était la préhistoire. Aujourd’hui on sait que toute l’information, l’éducation sexuelle, se fait par internet, malheureusement.

Zep

à franceinfo

Face à ce nouvel outil et ses nombreuses dérives et déviances, il est important d’alerter sur les dangers, comprendre les nouveaux modes de communication. C'est en cela que cette nouvelle version peut répondre aux questionnements des jeunes, mais aussi avoir encore un rôle préventif. Elle aborde de nouvelles thématiques comme celle des prédateurs sexuels qui se cachent derrière leurs écrans, "qui chassent" sur les plateformes préférées des mineurs.

Elle définit entre autres choses ce qu’est le consentement, une notion très importante aux yeux de Zep: "C’est une notion qui mérite d’être un peu martelée auprès des enfants. Parce que tous les enfants, on sait aujourd’hui, qui ont 10 ans, ont été confrontés à la pornographie. Et il y a des enfants qui se disent : 'Ok il faut faire ça pour être comme les autres'. C’est pour ça que c’est très important de revenir avec cette notion de consentement. Que le consentement, c’est un truc de désir."

C’est quoi être amoureux ?

C'est sur cette question essentielle que s’ouvre le livre. Pour Zep, c’est se sentir vivant et il raconte ce que cela provoque dans le corps mais aussi dans l’esprit : "Je pense qu’historiquement en tant qu’enfant on a besoin de comprendre que le désir vient de l’amour et la sexualité vient du désir." L’amour c’est aussi de l’humour, celui qui désacralise et qui se fait sentir heureux et le dessinateur trouve important de se rappeler ce qu'est la sexualité : "C'est un jeu aussi. C’est le terrain de jeu des adultes. On peut continuer à s'amuser, on peut jouer des rôles. Ce côté ludique, c'est important de le mettre en avant ".

Ce guide réactualisé parle encore de tout sans tabou : "Si on peut l’évacuer c’est important de le faire." Il est question des seins, des règles, de la culotte lavable, du plaisir féminin, du clitoris, du pénis, des moyens de contraception mais aussi de l'amour de soi, car "quand on est adolescent c’est très dur de s’aimer soi-même. C'est important de rappeler justement cette idée de consentement : on ne doit pas tout donner à n’importe qui, n’importe comment."

Ce livre a été un livre d’accompagnement pour des enfants qui ne seraient jamais allés vers un manuel sexuel parce que ça a un côté premier de classe ou obsédé sexuel. Là au fond, c’était un livre de Titeuf et ils l’ont pris comme tel.

Zep

à franceinfo

En fait, Zep est un très grand romantique et reconnaît que dans son œuvre il y a toujours beaucoup d’amour : "Titeuf est un éternel amoureux." Il estime qu'il n'est jamais trop tôt pour parler aux enfants, "pour leur expliquer comment se protéger." 

 

Le dessinateur Zep lors de la 45e édition du Festival de BD d\'Angoulême, le 27 janvier 2018
Le dessinateur Zep lors de la 45e édition du Festival de BD d'Angoulême, le 27 janvier 2018 (JOEL SAGET / AFP)