Le monde d'Elodie, France info

Rossy de Palma : "Mon nez m'a servi de bouclier contre le regard des autres"

Tous les jours, une personnalité s'invite dans le monde d'Elodie Suigo et se confie. Aujourd'hui, l'actrice Rossy de Palma.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Rossy De Palma pose lors d\'une répétition du Fashion Freak Show de Jean-Paul Gaultier, à Paris le 19 mars 2019
Rossy De Palma pose lors d'une répétition du Fashion Freak Show de Jean-Paul Gaultier, à Paris le 19 mars 2019 (CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP)

Elle est l'une des "chicas" [filles] du réalisateur espagnol Pedro Almodovar : Rossy de Palma est l'une des actrices espagnoles les plus connues dans le monde. 

Elle est l'invitée spéciale du Fashion Freak Show de Jean-Paul Gaultier jusqu'au 31 mars aux Folies Bergères de Paris. Une grande histoire avec le créateur qui débute il y a plus de 30 ans : "C'est une grande histoire d'amour. Je suis toujours fan, j'ai pour lui une tendresse... Une merveille d'amitié. C'est lui qui m'a appelée quand il m'a vu dans La loi du désir, du coup je suis venue à Paris, je ne parlais pas un mot de français ! On s'est parlé un peu en anglais, mais surtout avec ce langage de la complicité, de la fantaisie... C'est facile de se comprendre !"

Une rencontre facilitée par le fait que la mode fasse partie intégrante de la vie de Rossy de Palma : "Quand j'étais petite, je devais avoir six ans, ma tante est venue nous voir, et elle m'a dit 'Viens on va faire une robe à ta poupée'. Et dans un petit bout de vieux drap, elle a découpé un vêtement. Là, j'ai eu un flash."

Un lien fort avec Pedro Almodovar

Elle est l'une des actrices fétiches de l'Espagnol, apparaissant dans sept de ses films pour des rôles plus ou moins importants. Un lien qui aurait débuté selon la légende dans un bar ou Rossy de Palma était serveuse, mais "en réalité, il me connaissait déjà, il aimait beaucoup mon ancien groupe de musique, Peor impossible, il venait à nos concerts. C'est vrai que je travaillais dans un bar parce qu'on était neuf dans le groupe et il fallait bien gagner un peu d'argent, mais il était déjà fan de notre groupe, et nous on était déjà fans de lui."

J'ai toujours eu beaucoup de plaisir à travailler avec Pedro. En espagnol on dit 'actuar', mais c'est vraiment jouer, c'est un jeu, je me suis toujours éclatée. Pedro est très important pour moi, même plus personnellement que professionnellement maintenant.

Rossy de Palma

à franceinfo

Une femme engagée

Enfant, les gens se moquaient de son physique atypique, elle en a fait une force : "Je crois qu'en réalité ça ne m'a jamais dérangée. Je me suis toujours dit que si j'avais eu d'énormes oreilles je me serais peut-être fait opérer, mais le nez ne me dérange pas. Par contre, l'effet que ça peut causer chez les gens m'a beaucoup aidée à approfondir les choses. C'est quelque chose que je n'ai pas choisi, et on te fait te sentir coupable. Cela peut arriver avec la couleur de la peau, la corpulence... Cette tyrannie du regard des autres, je l'ai toujours refusée. Mon nez m'a en quelque sorte servi de bouclier."

Le féminisme aussi est un de ses grands combats, mais un féminisme qui ne rejette pas les hommes : "On a fait un long combat nous les femmes, et je remercie toutes celles qui se sont vraiment sacrifiées pour qu'on soit là, libres".

On a toujours voulu avoir ce que l'homme avait, on l'a toujours utilisé comme un miroir, que ce soit pour l'idéaliser ou le diaboliser. Il faut qu'on fasse notre chemin, et les hommes le leur.

Rossy de Palma

à franceinfo

Aujourd'hui, Rossy de Palma est sur scène jusqu'au 31 mars aux Folies Bergères à Paris pour le Fashion Freak Show : "Je vais m'éclater. Être sur scène avec des plumes, des paillettes... C'est un rêve de petite fille !"

Rossy De Palma pose lors d\'une répétition du Fashion Freak Show de Jean-Paul Gaultier, à Paris le 19 mars 2019
Rossy De Palma pose lors d'une répétition du Fashion Freak Show de Jean-Paul Gaultier, à Paris le 19 mars 2019 (CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP)