Le monde d'Elodie, France info

Pour le duo rétro-électro-pop Videoclub, leur premier album est "le grand enjeu" de 2020

Tous les jours, une personnalité s'invite dans le monde d'Élodie Suigo. Aujourd'hui, elles sont deux, Adèle Castillon et Matthieu Reynaud. Ils forment le jeune groupe rétro-électro-pop Videoclub, préparent leur premier album et partent en tournée fin juillet.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Capture d\'écran du clip officiel \"Roi\" de Videoclub
Capture d'écran du clip officiel "Roi" de Videoclub (CAPTURE D ECRAN YOUTUBE)

Videoclub est le petit duo qui monte et attise les convoitises de nombreux labels mais qui garde la tête froide. Ça commence par une histoire d’amour entre deux adolescents, Adèle et Matthieu, qui se découvrent un goût commun pour la musique. Il explique qu’avant cette rencontre, lui joue de la musique, elle chante, et que les choses se sont faites naturellement au départ avec leurs amis : "Puis à un moment, on a un peu trouvé notre identité puis ça c’est resserré sur nous deux et on s’est dit qu’il y avait vraiment un truc qui se passait au-delà de notre relation dans la musique. Et donc on a commencé avec Videoclub".

Parcours parallèles

Adèle Castillon a déjà un joli curriculum vitae puisqu’en postant des vidéos marrantes ou en abordant des sujets qui lui tiennent à cœur sur Youtube, elle acquiert une petite notoriété. Elle est repérée par Daphné Thavaud, agent artistique qui l’amène à jouer dans le film Sous le même toit de Dominique Farrugia (2017) : "C’était impressionnant (…) C’était en fait super comme expérience". Suivra un documentaire, et un autre film L’heure de sortie de Sébastien Marnier (2019).

Matthieu Reynaud quant à lui est tombé dans la musique quand il était tout petit puisque son père était musicien professionnel avant sa naissance et celle de sa sœur. Même si ce dernier a fait le choix de mettre de côté la musique pour faire "un vrai métier " dit-il en souriant, il n’empêche qu’à la maison reste le matos et que Matthieu s’en sert. Son père, en réel soutien, à décider d’arrêter "son métier pour manager le projet". En homme averti, à l’écoute du titre Amour plastique, il suggère un duo : "Mais il faudrait que tu fasses un truc avec Adèle parce que ça marche bien quand même". Bonne idée.

Les années 80, inspirantes

Les deux adolescents définissent leur musique comme "rétro-électro-pop française" et reconnaissent avoir une attirance pour les années 80. Adèle explique que ce n’est pas seulement la musique des années 80 qui les intéresse mais "vraiment tout l’univers. Ça peut être l’esthétique, les ambiances, les vêtements."

Toutes les générations sont attirées par ce qu'elles n'ont pas connu.

Adèle Castillon

à franceinfo

Avec les réseaux sociaux, leur musique s’est exportée contre toute attente à l’international, comme aux Etats-Unis : "On ne comprend pas trop, on a du mal à se rendre compte de certaines choses car ça se passe beaucoup sur internet", confie Matthieu sur ce phénomène impalpable. Adèle ajoute qu’ils pourront prendre conscience de l’ampleur de cette réussite hors des frontières de l’hexagone, si l’occasion d’aller en tournée se présente.

Il n'y a qu’en concert que l’on voit le nombre de personnes, qu’on échange avec elles en direct et à chaque fois on sort des concerts un peu bouleversés.

Adèle Castillon

à franceinfo

Un duo "très très heureux"

Videoclub vit bien, sereinement, ce succès grandissant mais se met peut-être aussi un petit peu la pression à la perspective de faire un album : "Ça fait un peu peur. Ce sont des gens qui vont attendre la finalité du projet. C’est super motivant, c’est trop bien." 

Ce duo "complémentaire" nous offre donc le joli titre Amour plastique dont Matthieu raconte l’histoire avec le goût du bonheur : "En séchant les cours de sport, j’ai composé la base de la musique (…) et je l’ai envoyée à Adèle, un peu pour la draguer parce que j’étais fier de la composition de la musique. Elle m’a dit : 'Oh c’est trop cool je pourrais essayer de chanter dessus'." Ils posent dessus un texte écrit par un de leurs amis, Amour plastique, et le duo prend son envol.

Et après avoir chanté la Fulgurance du premier amour, dans la chanson Roi ils abordent la question de comment l’amour peut mettre en valeur l’autre personne. "C’est pour ça : Avec toi je suis Roi."

Pour plus d'informations sur les concerts de Videoclub, c'est iciEt en attendant, on peut écouter leur dernier single : Enfance 80 

The Orchard Music, SME (au nom de Petit Lion Productions)

Capture d\'écran du clip officiel \"Roi\" de Videoclub
Capture d'écran du clip officiel "Roi" de Videoclub (CAPTURE D ECRAN YOUTUBE)