Le monde d'Elodie, France info

Michel Boujenah : "Quand je suis dans un théâtre, je suis chez moi !"

Tous les jours, une personnalité s'invite dans le monde d'Elodie Suigo et se confie. Aujourd'hui, l'humoriste Michel Boujenah.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Michel Boujenah, le 20 février 2019, à Paris.
Michel Boujenah, le 20 février 2019, à Paris. (LUDOVIC MARIN / POOL)

Depuis plus de trente ans, Michel Boujenah nous raconte des histoires, au cinéma comme sur les planches. Il sort aujourd'hui d'un an de représentations de son spectacle, "Ma vie encore plus rêvée".

Plus qu’un humoriste, Michel Boujenah, est un acteur, réalisateur, mais aussi un conteur. Une vocation qui le suit depuis tout petit : "J’ai toujours inventé, j’en ai besoin sinon je meurs, je ne peux pas faire autrement".

J’aime bien l’idée de la vocation, l’idée de dire 'je n’ai pas choisi ce métier, c'est lui qui m'a choisi.' C'est comme ça que cela s'est passé parce que si j’avais eu le choix, j’en aurais fait un autre.

Michel Boujenah

à franceinfo

Fils de médecin, il grandit jusqu’à ses 11 ans en Tunisie, entouré de ses trois frères et de ses parents qui portent des valeurs qu'il a intégrées aujourd'hui : "L'empathie, l’amour des autres, la croyance naïve, joyeuse et désespérée en l’être humain. Ils m’ont transmis cette envie de vivre et cet amour pour les autres."

Un exil qui le marque encore aujourd’hui

En 1956, La Tunisie proclame son indépendance. Les relations avec la France se détériorent en 1963. La situation étant devenue insoutenable, les parents de Michel Boujenah décident de rejoindre la France et s’installent dans la cité de la Croix d’Arcueil à Bagneux. Un départ qui va fortement affecter l'humoriste : "J'ai eu mal, très mal. J'avais 11 ans, je n’étais pas du tout d’accord pour partir. J’ai cassé toutes les vitres de la rue où j’habitais avec mon lance-pierre, je voulais punir les autres de rester !"

J’ai calculé, l’endroit où j’ai passé le plus de temps dans ma vie, ce n’est pas un lit, c’est un théâtre.

Michel Boujenah

France info

Recalé au concours du Conservatoire de Strasbourg à cause de son accent, il décide de fonder sa propre compagnie et donne des cours de théâtre à des enfants : "Le théâtre, c’est toute ma vie, non seulement d’en faire, mais j’adorais travailler avec des enfants, avec des étudiants avec des jeunes acteurs, j’aime ce que ça provoque chez les gens." Plus tard, il écrit son premier spectacle "Albert" dans lequel il réinvente sa vie. C'est à ce moment-là que sa carrière théâtrale voit le jour.

Presque 40 ans plus tard, il est aujourd'hui un comédien accompli.

Michel Boujenah, le 20 février 2019, à Paris.
Michel Boujenah, le 20 février 2019, à Paris. (LUDOVIC MARIN / POOL)