McFly et Carlito sortent leur premier album: "C'est un prétexte pour voir les gens avec la scène"

écouter (5min)

Tous les jours, une personnalité s'invite dans le monde d'Élodie Suigo. Aujourd’hui, ils sont deux et forment le duo McFly et Carlito. Ils sortent "Notre meilleur album" et seront en tournée dès le mois de mars 2022.

Article rédigé par
Elodie Suigo - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 6 min.
Le duo de Youtubeurs, Mcfly et Carlito, lors de l'enregistrement de leur premier album "Notre meilleur album". (JULIEN DE ROSA / AFP)

McFly et Carlito (David Coscas et Raphaël Carlier, de leur vrai nom)​​​​​​​ est un duo d’influenceurs à l'humour décalé. Ils cumulent presque sept millions d'abonnés sur leur chaîne YouTube. Ces deux trublions ont su mettre leur célébrité au service des autres avec par exemple en avril 2020, l’organisation du Maradon, un live vidéo de plus de 11 heures pour soutenir les soignants en première ligne face au Covid-19. Ils ont également relevé le défi d'Emmanuel Macron de réaliser une vidéo avec une chanson sur les gestes barrières. La vidéo Je me souviens a généré des recettes qu'ils ont intégralement reversé aux AGORAé, des épiceries solidaires.

Comme rien ne les arrête, ils ont aussi traversé la mer Méditerranée à la rame - soit 65 heures de galère - que l'on retrouve en vidéo dans La traversée. Ils sortent vendredi 10 décembre un premier album intitulé sobrement Notre meilleur album et seront dès mars 2022 en tournée avec un passage à l'Olympia prévu en mai 2022.

franceinfo : Depuis vos débuts, vous avez deux passions, l'humour d'un côté et la musique de l'autre.

McFly : Très franchement, je n'avais pas pensé, à l'époque du lycée, qu'on pouvait continuer sa vie en faisant de l'humour avec son pote. Et puis finalement, on s'est dit dans la cour : "Viens, on ne lâche pas. Et la musique, ça reviendra quand ça reviendra". Et là, c'est le bon moment.

Cette rencontre est incroyable parce que vous étiez dans des classes différentes.

McFly : En fait, on avait deux groupes de potes séparés à la base et ils ont "mergés" à un moment, grâce à la musique et aux bêtises. Et là, on s'est retrouvés.

Vous visiez une chose, au départ, c'étaient les médias.

McFly : Je dois quand même dire un truc, quand on est arrivés à l'âge de 16, 17 ans et qu'on devait choisir ce qu'on allait faire, je me suis dit : "Mais qu'est-ce que je vais faire ?" C'est la réalité de plein de jeunes. Et un jour, Carlito m'a dit : "Mec, savoir ce que tu veux, ça prend cinq minutes, pose-toi et réfléchis". Je suis revenu et je lui ai dit : "Mec, je veux faire de la musique, de la guitare ou de l'humour avec toi". Il m'a répondu : "Voilà, on se fait la promesse. On ne lâche pas jusqu'au bout".

Vous avez commencé par la radio.

Carlito : On était précisément à 50 mètres d'ici, au Mouv', à la Maison de la Radio et de la Musique.

McFly : Je me souviens, c'étaient les meilleurs moments, tu sors du lycée avec ton pote et tes rendez-vous sont à la Maison de la Radio, et on venait là. On y a fait nos premières démos et nos premières émissions aussi.

Ensuite, il y a eu le "Fat Show". Que gardez-vous de cette émission ?

Carlito : C'était frénétique. On travaillait non-stop.

A l'époque du "Fat Show", il n'y avait pas beaucoup de vues et très peu d'argent, mais le plaisir était le même qu'aujourd'hui.

Carlito

à franceinfo

McFly : Ça a été vraiment grâce à cela qu'on a pu grandir et devenir aujourd'hui ce qu'on est. C'est-à-dire savoir ce qu'on veut faire, comment le monter avec nos équipes hyper-importantes de production, de montage-mixage.

Pourquoi cet album sort aujourd'hui alors ?

McFly : Pendant le premier confinement, on se faisait des house-party avec Bigflo et Oli et du coup, ils nous ont dit : "Mais les gars, ça fait combien d'années que vous nous parlez de faire de la musique ? C'est le moment, allez-y !"

Carlito : Mais surtout, on ne voit pas les gens. Là, c'est un bon moment aussi pour enfin les voir. On les voit dans la rue un peu, mais là, on va se réunir.

"L’album est un prétexte pour voir les gens avec la scène".

Carlito

à franceinfo

Comment on fait pour perdurer, finalement? Est-ce que par moments, vous avez peur ?

McFly : J'ai un socle très solide d'amitiés dont celle avec Carlito. J'ai ma femme et mes enfants. C'est un endroit quand j'y suis, où on ne me parle plus de YouTube, on ne me parle plus des médias, je suis dans ma famille, c'est ma bulle. Ça me permet de toujours revenir sur terre, de bien me rappeler, de prendre du recul et de me rendre compte des choses.

Carlito : Et de façon très pragmatique, les week-ends, on n'y touche pas, les mercredis, on n'y touche pas et les vacances, on les prend toutes !

McFly : La pression et le vent sont tellement énormes que s'il n'y a pas des moments de pause, on ne peut pas tenir dans le temps. C'est peut-être ça, la clé.

Maintenant que vous avez du recul sur votre prestation avec Emmanuel Macron, comment avez-vous vécu cette aventure ? Finalement, elle a été aussi controversée puisque beaucoup ont dit qu’Emmanuel Macron avait 'redorer' son blason.

Carlito : Beaucoup l'ont dit, et ils ont raison, c'était une stratégie. 'Redorer', je ne sais pas. Ça, c'est un résultat qu'il faut voir dans le temps, ça le concerne. En revanche, évidemment que c'est une stratégie, on l'a dit nous-mêmes, très tôt, les jeunes sont au taquet et ne sont pas cons. On a été très transparents. Nous, on avait conscience de sa démarche et dans celle-ci, on a quand même essayé de trouver notre plaisir pour les gens, les messages à envoyer, le divertissement. On a fait de notre mieux en tout cas.

Je voudrais qu'on parle de Infini + 1000. C'est important pour vous de transmettre du positif ?

Carlito : Oui, très positif. Optimiste, c'est le mot ! Après, attention, même en vidéo, parfois, on a des messages où il y a des choses qui nous agacent, on essaie de les transmettre, mais c'est le FC bienveillance, comme on dit sur Internet.

McFly : De toutes façons, ce n'est pas compliqué, je l'ai encore écouté ce matin avec mes enfants, je ne sais pas comment je l'ai chanté en live, mais j'ai les larmes aux yeux qui montent tout de suite !

Carlito : Tu vas être pro quand même, on va faire le job !

McFly : Va falloir s'entraider. C'est sûr qu'il va falloir répéter.

McFly, comment est Carlito ?

McFly : Un moteur incroyable. Il est d'une énergie folle. Il n'y a rien qui l'arrête. Très, très exigeant, parfois trop. Mais c'est mon ami comme mon frère de cœur, mon frère d'âme.

Et Carlito, comment est McFly ?

Carlito : C'est au stade de l'amour. C'est un couple. Quand je lui écris que je l'aime, je suis fébrile et tout. Franchement, c'est trop de choses trop puissantes pour les réduire à des petites phrases.

Heureux de cette sortie d'album ?

Ça fait trop longtemps qu'on voulait faire cet album. Maintenant qu'on a ouvert la porte, on ne pourra pas la refermer, c'est sûr !

McFly

à franceinfo

Carlito : Ce n'est qu'un début. Je pense qu'il y en aura un autre, peut-être des EP, la tournée, on va s'éclater, on aime trop ça, la scène. Pour moi, là, j'ai l'impression que c'est le début de quelque chose. J'espère ne pas me tromper.

McFly : De toutes façons, on a ouvert la porte.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.