Le monde d'Élodie, France info

Line Renaud devient Super Linette pour aider les enfants à mieux grandir : "J'aurais été une maman géniale"

Tous les jours, une personnalité s'invite dans le monde d'Élodie Suigo. Aujourd'hui, l'immense artiste Line Renaud.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Portrait de Line Renaud, en 2018.
Portrait de Line Renaud, en 2018. (ARNAUD DUMONTIER / MAXPPP)

Line Renaud, chanteuse, meneuse de revue, actrice, artiste est aussi une femme engagée dans le Sidaction et dans l'Association pour le droit de mourir dans la dignité. Demain, elle publie aux éditions du Dragon d'or, deux ouvrages à destination des enfants co-écrits avec David Lelait-Helo et qui racontent les aventures de Super Linette.

Dans ces albums illustrés dont les couvertures ont été réalisées par l'illustratrice Le Lapain, Super Linette, accompagnée de son chien Pirate, a le pouvoir d'aider les enfants à prendre confiance en eux, à tenter de réaliser leurs rêves.

Line Renaud publie aux éditions du Dragon d\'or deux ouvrages à destination des enfants co-écrits avec David Lelait-Helo et qui racontent les aventures de Super Linette.
Line Renaud publie aux éditions du Dragon d'or deux ouvrages à destination des enfants co-écrits avec David Lelait-Helo et qui racontent les aventures de Super Linette. (TOUS DROITS RÉSERVÉS / EDITIONS DU DRAGON D'OR)

franceinfo : Pirate, le chien qui accompagne Super Linette existe vraiment. Il vous a d'ailleurs sauvé la vie.  

Line Renaud : Oui. Il m'a sauvé quand j'ai fait un AVC il y a deux ans. Mon chien est resté dans la chambre et ne partait pas. Jacinthe, qui travaille chez moi, m'a trouvée allongée. Grâce à Pirate, j'ai pu être soignée plus rapidement.

Les deux premiers tomes s'intitulent Les aventures de Super Linette à Hollywood et Les aventures de Super Linette au pays des roses. C'est très poétique, bienveillant avec un gros travail sur la transmission. On sent que vous auriez pu être une super maman.

Oh, j'aurais été une maman géniale. Ça je le sais.

Oui, c'est le regret de ma vie, vraiment. Mais Loulou [Gasté] ne voulait pas d'enfant donc on s'en est passés

Line Renaud

à franceinfo

Je voudrais qu'on revienne sur vos débuts dans la musique. Vous dites que vous les avez faits lorsque vous aviez 12 ans avec La Madelon sur un tonneau.

Je chantais quand j'étais gosse. Dans le Nord, il y a beaucoup d'estaminets et dès que je passais, on me disait : "Viens chanter Jacqueline" et donc on me montait sur le tonneau de bière. On me faisait chanter.

Celui que vous allez aimer s'appelle Loulou Gasté. Ça a été un coup de foudre ?

Oui, un coup de foudre parce que je chantais toutes ses chansons, j'avais 12 ans. Dès que j'entendais une chanson qui me plaisait à la radio, c'était du Loulou Gasté. Alors, ce nom, Loulou Gasté s'est imprimé dans ma tête et je disais : "Il faut que je rencontre Loulou Gasté. Lui, il va s'occuper de moi". Et le hasard a fait que j'ai rencontré Loulou Gasté et qu'il s'est occupé de moi. Il a trouvé mon nom, de Jacqueline il a fait Line. "Comment s'appelle ta mère ?" Renard. "Bon, on va enlever le Renard et on va mettre Renaud". Voilà comment je suis devenue Line Renaud.

Après vos premiers 78 tours, Le complet gris et Il n'était pas sentimental (1946), vous allez accompagner le Tour de France pour acquérir une reconnaissance populaire. C'est la première édition après-guerre.

Une idée de génie de Loulou ! La France n'entendait que moi à la radio, même moi, j'en avais marre, c'était trop. Et Loulou disait : "Personne ne connaît ton visage". Il n'y avait pas la télévision à l'époque. Alors l'idée de Loulou a été de prendre notre voiture. On l'a transformée comme une cabane en bois décapotable. On a fait le Tour de France. Pendant des mois, j'ai vu la route qui se fendait devant moi. Qu'est-ce que c'était mignon de voir les gens me découvrir.

En 1947, il y a cette fameuse chanson Ma cabane au Canada. En 1952, vous êtes à l'affiche du film choral Paris chante toujours aux côtés de Tino Rossi et d'Édith Piaf. Ce qui est incroyable, c'est qu'à un moment donné, Édith Piaf va être jalouse de vous.

Dans la carrière des artistes, il y a des hauts et des bas et Edith était en bas. Elle ne vendait plus de disques et moi j'étais cette jeune qui arrivait alors un jour après une remise de prix, je recevais tous les prix, je suis appelée par mon directeur artistique, il pleurait et me dit :"Tu ne vas pas le croire, il faut que tu arrêtes de chanter. Piaf a monté une cabale contre toi. Si tu n'arrêtes pas de chanter pendant au moins un an, elle emmène des artistes hors de la société Pathé-Marconi". J'ai dit : "Bon, très bien". Et quand je parle du hasard, le soir même je chantais au Moulin Rouge.

Et en 1954, il y avait un groupe d'Américains qui ne trouvaient pas de places. Heureusement, Loulou ne trouvait pas de place pour ranger sa voiture et est donc entré plus tard que moi. Au moment où sortent ces Américains, il croit reconnaître Bob Hope, qui était gigantesque dans le monde entier, et il va vers Bob et il lui dit : "Vous êtes Bob Hope ?" Oui. "Ne partez pas". Et à la fin de la représentation, Bob vient me voir et il me dit :" Would you like to go to America ?" (Voulez-vous venir aux États-Unis ?) J'ai dit : "C'est mon rêve". Et là, sur la nappe en papier que j'avais dans ma loge, je trouve : "Tu es engagée pour cinq Bob Hope Show, de meilleurs contrats arriveront" - Signé Bob Hope. Je suis allée le lendemain chez Pathé-Marconi, j'ai demandé à voir mon directeur artistique et je lui ai dit : "Tiens, tu donneras ça à Piaf. Dis-lui que je m'en vais."

Et vous êtes partie aux Etats-Unis. Vous allez même chanter avec Dean Martin avec le disque Relaxez-vous. Vous allez rencontrer les plus grands comme Marlon Brando, Elvis Presley qui va vous offrir un concert privé.

Le seul concert d'Elvis à Paris c'est dans ma loge.

La scène représente quoi pour vous et que voulez-vous qu'on garde de vous ?

Ce que j'aime le plus : le contact direct avec le public. Il n'y a rien de plus grisant que cela

Line Renaud

à franceinfo

Qu'on s'en souvienne un peu. Si on se souvient de moi, j'aurai de la chance.

Portrait de Line Renaud, en 2018.
Portrait de Line Renaud, en 2018. (ARNAUD DUMONTIER / MAXPPP)