Le monde d'Élodie, France info

Le voyage à l'instinct de Birdy pour son quatrième album "Young Heart"

Tous les jours, une personnalité s'invite dans le monde d'Élodie Suigo. Aujourd'hui, l’artiste britannique Birdy.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
L\'artiste Birdy en concert au Pinkpop festival de Landgraaf aux Pays-Bas ( 3 juin 2017).
L'artiste Birdy en concert au Pinkpop festival de Landgraaf aux Pays-Bas ( 3 juin 2017). (MARCEL VAN HOORN / ANP)

Auteure, compositrice, interprète et musicienne britannique, c'est à l'âge de 12 ans que Birdy remporte le concours de musique Open Mic UK en interprétant à sa façon Skinny Love de Bon Iver. Propulsée sur le devant de la scène à travers toute l'Europe, aujourd'hui, à presque 25 ans, elle publie un nouvel album, le quatrième : Young Heart.

franceinfo : Cinq ans de pause depuis votre précédent album Beautiful Lies. Un arrêt nécessaire pour vous recentrer ?

Birdy : Oui. J'étais si jeune quand mon premier album Birdy est sorti, je n'avais que 14 ans, et donc je crois que j'avais besoin de temps pour vivre ma vie et être inspirée par des choses normales.

C'est vrai que tout s'est passé très vite pour vous. Vous avez commencé la musique à l'âge de sept ans avec le piano enseigné par votre maman. Et puis vos premières chansons sont nées quand vous n'aviez que huit ans. Avez-vous grandi trop vite ?

Je ne crois pas avoir grandi trop vite. Ça a toujours été naturel pour moi. Depuis ma naissance, je suis entourée de musique. Je crois que j'ai toujours su que c'était quelque chose que j'allais faire.

Mes premiers souvenirs, c'est de me lever de ma poussette et d'entendre ma mère jouer de la musique classique.

Birdy

à franceinfo

Young Heart est un album vraiment difficile. C'est compliqué de rattraper le temps perdu et d'ailleurs vous avez eu beaucoup de mal à transformer vos émotions en musique tellement elles étaient puissantes.

Oui, c'était le plus compliqué que j'ai fait jusqu'à présent. Je crois que ça le rend plus spécial. C'est vrai qu'au début de l'écriture, j'avais un blocage d'auteur parce que ce que je disais dans mes chansons était si important que je me suis vraiment concentrée sur ce que je disais et comment je le disais.

Il y a une ambiance nostalgique presque triste dans cet album, vous racontez la rupture, la solitude. La solitude fait mal ?

Je parle beaucoup de solitude dans cet album. C'est la première fois où j'avais l'impression d'être toute seule et il fallait que je prenne beaucoup de décisions, que je suive mon instinct et voyage dans ces grandes villes, loin de la maison. Je me sentais perdue, mais parfois cela m'a aussi beaucoup inspirée.

Effectivement, la chanson Voyager raconte ce parcours presque spirituel que vous avez accompli. Vous êtes partie à Los Angeles sur les traces de celles qui vous ont beaucoup influencées, je pense notamment à Janis Joplin. C'est un parcours spirituel qui vous a changé ?

Oui. Tout l'album a été un voyage, finalement. Je crois que ça m'a appris à être plus forte et à écouter mon instinct et mes intuitions. 

Vous avez été remarquée très jeune avec le concours de talents Open Mic UK. Ensuite, votre reprise de Bon Iver Skinny Love a été un succès colossal, un véritable raz-de-marée d'ailleurs utilisé dans la série Vampire Diaries. Puis, il y a eu la chanson Just a game pour le film Hunger Games. Comment vous avez vécu ce tourbillon de succès si jeune ?

C'est très difficile d'avoir le temps de tout digérer, c'est arrivé tellement vite ! Je n'ai jamais vraiment eu le temps de m'arrêter pour comprendre tout ça. C'est aujourd'hui que je regarde en arrière et que c'est surréaliste, vraiment. Tourner partout dans le monde et faire autant de choses, c'est incroyable !

Je me sens si chanceuse d'avoir autant d'expériences à l'âge que j'ai aujourd'hui, même si j'ai raté certaines choses dans la vie, c'est sûr

Birdy

à franceinfo

Cet album raconte votre vie. Petite, vous ouvriez la bouche comme un petit oiseau au moment du goûter, c'est pour ça que vous portez ce surnom de "Birdy". Ces titres qu'on découvre dans cet album oscillent entre lumière et obscurité, entre l'envie de se cacher et celle de s'en aller, de réussir à déposer les armes. Vous dites que vous fonctionnez beaucoup à l'instinct, c'est difficile de se faire confiance ?

Oui. Ce que vous dites est très vrai et en effet, l'album parle aussi de conflits. C'est quelque chose avec lequel j'ai des problèmes et en faisant cet album, et c'est peut-être pour ça que j'ai pris mon temps, je faisais des allers-retours en prenant mes décisions. C'est vrai que cela a été compliqué d'arriver au bout, mais au final je crois que j'ai réussi. C'est pour ça que je suis très fière de cet album.

Pour terminer, que représente Young Heart pour vous ?

Je crois que c'est juste le voyage, le périple d'une jeune personne qui essaie de trouver son chemin. Qui fait de mauvais choix et puis parfois, les bons et qui trouve son chemin au milieu de tous ces obstacles. 

L\'artiste Birdy en concert au Pinkpop festival de Landgraaf aux Pays-Bas ( 3 juin 2017).
L'artiste Birdy en concert au Pinkpop festival de Landgraaf aux Pays-Bas ( 3 juin 2017). (MARCEL VAN HOORN / ANP)