Le monde d'Elodie, France info

Le monde d'Elodie. Maurane : Brel, par sa fille Lou

Alors qu’était célébrée mardi le quarantième anniversaire de la mort de Brel, la même semaine, trois jours plus tard, sort le dernier album de Maurane intitulé justement "Brel".

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Maurane lors d\'un concert au Zénith de Paris.
Maurane lors d'un concert au Zénith de Paris. (LIONEL BONAVENTURE / AFP)

Nous rendons deux hommages en un aujourd'hui : le premier à Brel, le second à Maurane. On fêtait en effet mardi le 40e anniversaire de la mort de Jacques Brel, et sortait la même semaine le dernier album de la chanteuse Maurane, qui nous a quittés le 7 mai dernier.

Un "moteur" pour Lou

Avant de s’envoler, Maurane a posé sa voix sur des bandes pour 14 titres avec pour complice le pianiste Philippe Decock, qui l’accompagne depuis 24 ans. Si l'abum existe aujourd’hui, c’est tant grâce à Philippe Decock qu'à Lou, la fille de Maurane, qui s’est battue pour que cet album, très important pour sa mère puisse paraître. Il symbolisait un retour que Maurane attendait avec impatience. Lou parle même d’un "moteur" pour elle… Une belle façon pour Lou de rendre hommage à sa mère. Pour la petite histoire, Maurane a démarré sa carrière avec Jacques Brel, d’où un attachement sans failles. 

Maurane était surnommée : la voix de velours ou encore la voix d’or de la chanson francophone. Voix chaude et jazzy. Elle avait aussi un sens de la musique surdimensionnée. C’était une musicienne hors norme. Philippe Decock son pianiste nous en parle : "C'était une chanteuse parfaite et une musicienne parfaite aussi. Jamais on n'a pu la prendre en défaut..."

Le poids des rumeurs

Quand Maurane est décédée les rumeurs n’ont jamais cessé, beaucoup ont parlé de suicide. Mais c’est important de rétablir la vérité : Maurane a fait une mauvaise chute. Ces rumeurs ont beaucoup affecté sa fille. "C'était une fausse information :  un suicide n'est pas une mort comme les autres... Cela m'a fait du mal." L’une des raisons majeures qui lui interdisaient ce geste était d’une part l’amour qu’elle portait à sa fille et d’autre part l’importance de ce projet, de cet hommage qu’elle voulait rendre à Jacques Brel. Associée à une furieuse envie de monter sur scène…

"Ne me quitte pas" est le morceau qui clôture l’album Brel de Maurane. Sa voix, sa musique, et son sourire ne nous quitteront jamais. Le travail fait par Lou, sa fille, et Philippe Decock est splendide. L’album est tout simplement sublime, savoureux et se déguste sans aucune modération. Il nous permet de passer encore un peu de temps avec Maurane, et donc avec Jacques Brel.     

Maurane lors d\'un concert au Zénith de Paris.
Maurane lors d'un concert au Zénith de Paris. (LIONEL BONAVENTURE / AFP)