Le monde d'Élodie, France info

La chanteuse Robin McKelle : "La musique, c’est qui je suis"

Tous les jours, une personnalité s'invite dans le monde d'Élodie Suigo. Aujourd'hui, l’invitée est la chanteuse de jazz, blues, soul, pop américaine Robin McKelle pour son nouvel album "Alterations" dans lequel elle revisite 9 titres de chansons populaires composées et interprétées par des femmes.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Robin McKelle à Nice le 11 juillet 2014.
Robin McKelle à Nice le 11 juillet 2014. (VALERY HACHE / AFP)

Alterations, c’est le changement et Robin McKelle explique que pour concevoir ce huitième album, elle a choisi des artistes avec lesquelles elle a grandi.

J’ai revisité, recréé les arrangements dans une ambiance jazz, et aussi j’ai choisi les artistes féminines qui sont des compositrices comme moi 

Robin McKelle

à franceinfo

Aux dires de sa mère, elle a commencé à chanter avant de parler vers l’âge de 3 ans, Robin McKelle place le curseur plutôt à l’âge de 5 ans : "Je me souviens très bien sur scène, à l’école, je chantais une chanson et c’était un bon souvenir parce que je m’en souviens encore". Elle baigne très tôt dans la musique puisque sa maman joue de la guitare, chante de la country ou encore du folk à l’église : "Il y a toujours de la musique à la maison".

Pour exercer son art, Robin McKelle a une pièce consacrée qu’à la musique avec des draps aux fenêtres car elle adore être dans le noir avec des bougies pour travailler : "D’abord, j’aime bien le soir pour faire de la musique et créer. Et aussi quand j’ai commencé à faire cet album, c’était en hiver. A New York il fait froid, il neige beaucoup donc c’est important d’avoir un espace où je suis à l’aise et c’est cosy et ça me donne envie de créer".

Née en 1976, elle étudie le jazz au Berklee College of Music de Boston avant d’en devenir un des professeurs et commence sa carrière dans les années 2000 mais elle avoue ne pas avoir conscience du temps qui passe : "J’ai encore le sentiment que je viens de commencer et mais non, en fait ! Ça fait 12 ans que j’ai sorti mon premier album qui s’appelle Introducing" en ajoutant qu’elle a beaucoup évolué personnellement depuis ses débuts mais aussi humainement grâce aux tournées, au contact avec ses musiciens : "Et en même temps, c’est comme hier".

La construction de cet album a été un travail de longue haleine et d’introspection et elle confie à Elodie Suigo que le moral n’a pas toujours été au beau fixe.

La musique c’est le bonheur pour moi mais aujourd’hui c’est difficile avec les maisons de disques

Robin McKelle

à franceinfo

Elle raconte qu'il devient complexe de concrétiser un album entre les agendas chargés de chacun ou encore le financement, elle s’est demandé si elle allait continuer : "Qu’est-ce que je vais faire ? Qu’est-ce que je veux faire avec qui ?" Tout en ayant en tête le nom d’un grand pianiste américain Shedrick Mitchell qui a travaillé avec Aretha Franklin, Roberta Flack ou encore Whitney Huston et finalement grâce à sa bonne étoile : "On a trouvé le bon moment, on a fait un album, c’était facile de faire la musique".

"La musique m’apporte l’amour"

Celle que son public appelle la Ella Fitzgerald avec sa voix alto confie que c’est aussi grâce à la musique qu’elle a rencontré son homme, c’est "Le bonheur" pour elle et ajoute que "La musique c’est qui je suis. Bien sûr j’aime bien faire d’autres choses mais sans musique, c’est une vie triste". Et quand on lui demande de quoi elle rêve encore, elle répond : "Moi je voudrais continuer de faire ma musique" et la jolie réception de ce nouvel album la conforte dans l’idée de poursuivre et d’encore toucher plus de gens.

J’ai la chance de faire ma passion 

Robin McKelle

à franceinfo

The Orchard Music (au nom de Doxie Records); BMI - Broadcast Music Inc.

Robin McKelle sera en concert le 28 septembre au New Morning à Paris.

Robin McKelle à Nice le 11 juillet 2014.
Robin McKelle à Nice le 11 juillet 2014. (VALERY HACHE / AFP)