Le monde d'Elodie, France info

Hubert-Félix Thiéfaine : "J'aime caresser les mots du bout de la langue"

Tous les jours, une personnalité s'invite dans le monde d'Elodie Suigo et se confie. Aujourd'hui, le rocker Hubert-Félix Thiéfaine.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Hubert-Félix Thiéfaine sur la scène des Eurockéennes de Belfort le 7 juillet 2017
Hubert-Félix Thiéfaine sur la scène des Eurockéennes de Belfort le 7 juillet 2017 (SEBASTIEN BOZON / AFP)

Cela fait 40 ans qu'Hubert-Félix Thiéfaine monte sur scène, et pour marquer le coup l'artiste a sorti en mars un album live, 40 ans de chansons sur scène.

Le disque témoigne de ces longues années dédiées à sa passion, qu'il a choisie enfant, après avoir hésité avec une tout autre voie : "J'avais dans ma famille un oncle prêtre, je trouvais que c'était pas mal sa vie, c'était paisible. J'étais en crise un peu métaphysique. Vers 8-9 ans je me suis posé le problème de ce que je ferais plus tard, je détestais l'école et on me le rendait bien, à cause de certains instituteurs laïques qui n'avaient rien à faire avec des enfants. Je me suis un peu égaré parce que je suis entré dans un séminaire, pour être prêtre." 

Au bout de 15 jours, j'ai un copain qui avait des 45 tours. Très vite j'ai été initié, et ça m'a coupé l'envie d'être prêtre. Je suis resté quatre ans dans un séminaire avec l'idée que je serais chanteur, pas du tout curé.

Hubert-Félix Thiéfaine

à franceinfo

L'amour du jeu avec les mots

Ce qui marque chez Hubert-Félix Thiéfaine, c'est la justesse avec laquelle il choisit les paroles de ses chansons : "J'aime caresser les mots du bout de la langue, sentir les labiales sur les dents, c'est jouissif les mots quand on peut se les approprier."

Le début de carrière n'a pas été facile, c'est sur le tard qu'il commence à être connu. "La première fois que j'ai gagné assez d'argent pour payer des impôts, j'avais 35 ans. Jusque-là, ça a été une grande galère."

Le truc qui a détruit ma vie, c'est la chanson. Il n'y a que ça qui m'intéressait, j'ai tout ramené à ça, et j'ai laissé passer beaucoup de choses importantes.

Hubert-Félix Thiéfaine

à franceinfo

Dans ses chansons, on ressent cette recherche constante du bonheur. "J'ai dû m'imaginer des choses formidables sur ce métier étant très jeune, et je l'ai mis comme but. Donc je ne peux pas être heureux. C'est peut-être par snobisme, mais je n'aime pas trop l'idée du bonheur. De la mort non plus. J'en ai peur, alors que je l'ai appelée à mon secours."

40 ans de chansons sur scène, le nouvel album live d'Hubert-Félix Thiéfaine est disponible depuis mars dernier. 

Hubert-Félix Thiéfaine sur la scène des Eurockéennes de Belfort le 7 juillet 2017
Hubert-Félix Thiéfaine sur la scène des Eurockéennes de Belfort le 7 juillet 2017 (SEBASTIEN BOZON / AFP)