Le monde d'Elodie, France info

Guillaume Néry : "Dès qu'on bascule sous la surface, c'est la liberté"

Tous les jours, une personnalité s'invite dans le monde d'Elodie Suigo et se confie. Aujourd'hui, l'apnéiste et réalisateur Guillaume Néry.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
L\'apnéiste français Guillaume Néry
L'apnéiste français Guillaume Néry (JULIE GAUTIER)

Cinq records du monde d'apnée en poids constant en poche, Guillaume Néry a depuis cessé sa course à la performance. Aujourd'hui, il plonge pour le plaisir, mais s'intéresse aussi à l'aspect artistique de son sport. Il a sorti courant janvier un court métrage, One breath around the world, qu'il co-réalise avec sa femme, et un livre, À bout de souffle aux éditions Glénat.

Après avoir intégré très jeune un club d'apnée à Nice, Guillaume Néry progresse à grande vitesse. Remplaçant en équipe de France à 19 ans, il bat le record de France de profondeur d'apnée en poids constant. L'année suivante, c'est le premier record du monde qui tombe.

Un moment particulièrement heureux, mais une suite compliquée à gérer : "D'un côté c'est l'aboutissement d'un rêve, puis on se réveille le lendemain en se disant 'Et maintenant ?' La quête de la performance s'est métamorphosée à ce moment là. J'ai compris que oui, il y allait peut-être avoir d'autres records, mais que ce n'était pas le plus important." 

Apprendre à ne pas respirer, ça passe par apprendre à respirer

Guillaume Néry

à franceinfo

Une erreur qui aurait pu être fatale

En septembre 2015, après avoir battu quatre records du monde, le Niçois va tenter de se surpasser à nouveau en plongeant à 129 mètres. Mais les juges vont commettre une erreur qui aurait pu lui coûter la vie. A cause d'un problème de mesure, il va plonger à 139 mètres : "J'ai fait une syncope, et un oedème pulmonaire, c'est à dire du sang dans les poumons. Physiquement, je m'en suis remis assez rapidement. Psychologiquement, ça a été un tournant. J'ai décidé de mettre de côté la compétition et la poursuite de records."    

S'il plonge encore, c'est pour le plaisir, et ce rapport très fort qu'il a avec l'eau : "Être dans l'eau, c'est un sentiment de liberté. A la surface, on a un monde en deux dimensions. Dès qu'on plonge, on crée un monde en trois dimensions."

Guillaume Néry sera à Nice, chez lui, en septembre 2019 pour les Championnats du monde d'apnée, mais pas forcément pour gagner : "L'idée c'est vraiment d'être là comme un passeur, parce qu'il y aura les jeunes générations. Je vais plonger en toute décontraction. Si je fais 115 ou 120 mètres en toute facilité, avec un grand sourire, finalement à la fin je regarderai, et je me dirai 'Bon bah je finis combien, 2e ? 3e ? 5e ? Ca n'a plus vraiment d'importance'."

L\'apnéiste français Guillaume Néry
L'apnéiste français Guillaume Néry (JULIE GAUTIER)