Le monde d'Elodie, France info

George Benson : "On a fait de notre mieux pour laisser une empreinte dans le monde de la musique"

Le musicien de jazz se produira samedi sur la scène du festival Jazz in Marciac, dans le Gers. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Le chanteur George Benson en novembre 2015. 
Le chanteur George Benson en novembre 2015.  (RACHEL MURRAY / GETTY IMAGES NORTH AMERICA)

"Jamais je n'aurais pu penser qu'on dise cela de moi un jour, c'est un honneur", confie le musicien de 76 ans, étonné que le public puisse le considérer comme un monument de la musique. George Benson sera l'une des têtes d'affiche du festival Jazz in Marciac, qui commence jeudi 25 juillet dans le Gers. Son concert est programmé samedi 27 juillet, au soir. L'occasion pour le chanteur et guitariste de revenir notamment sur la création de son énorme tube Give me the night, dont la mélodie a été reprise par Jean Dujardin dans Brice de Nice, en 2005. 

Le jazz m'a permis d'exister, m'a donné une identité

George Benson

à franceinfo

"Je ferai tout ce que je peux pour soutenir le jazz parce que c'est le jazz qui m'a permis d'exister. Il m'a donné une identité, une identité très sophistiquée, très prestigieuse. Il m'a hissé parmi les grands de notre temps, m'a donné l'occasion de monter sur scène avec Duke Ellington, Miles Davis et beaucoup d'autres", confie l'artiste.

C'est d'ailleurs Miles Davis qui l'a découvert, alors qu'il n'avait que 21 ans. Une rencontre inattendue, qui allait même "au-delà des espérances" du jazzman, et qui, par la suite, va changer sa vie. "Cela m'a donné confiance en moi et m'a montré qu'en travaillant beaucoup je pouvais me faire une place au milieu de ces musiciens. Cela a été mon inspiration pour poursuivre mon but."

Très surpris d'en être arrivé là, George Benson a toujours eu une grande appétence pour la musique pop, pour le blues et les instruments à corde. Dès son plus jeune âge, il jouait du ukulélé et ses performances étaient loin de passer inaperçues. "On me disait sans cesse que je ne serais pas un musicien ordinaire", confie-t-il fièrement avant d'avouer que personne ne s'attendait à ce que sa carrière prenne de telles proportions. 

"Give me the night", un tournant dans sa carrière

Un succès marqué notamment par une chanson, une collaboration avec Quincy Jones, Give me the night. Lorsque le célèbre trompettiste et producteur américain ainsi que George Benson investissent les studios pour enregistrer l'album éponyme, la chanson n'existe pas encore. "Mais un jour, alors que je rentrais chez moi pensant que nous avions fini, Quincy m'a rappelé pour enregistrer 'Give me the night'. J'ai accepté à condition que ce soit la dernière."

Une dernière chanson qui a participé et participe toujours de la renommée de l'artiste. Mais également la seule chanson que ses enfants lui ont demandé de chanter devant eux. Un gage de succès pour le musicien qui affirme : "Je savais que cela allait faire un carton car mes enfants ne m'ont jamais demandé aucune chanson, alors qu'ils ont pourtant baigné dans ma musique."

Le chanteur George Benson en novembre 2015. 
Le chanteur George Benson en novembre 2015.  (RACHEL MURRAY / GETTY IMAGES NORTH AMERICA)