Le monde d'Elodie, France info

Camille Lacourt : "Certains parlent de la retraite comme de la mort du sportif, pour moi ça a été la naissance d'un homme."

Tous les jours, une personnalité s'invite dans le monde d'Elodie Suigo et se confie. Aujourd'hui, l'ancien nageur Camille Lacourt.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Camille Lacourt au Cercle des nageurs marseillais, le 17 mai 2017
Camille Lacourt au Cercle des nageurs marseillais, le 17 mai 2017 (VALLAURI NICOLAS / MAXPPP)

Quintuple champion du monde, cinq fois champion d'Europe et 21 fois champion de France, la carrière de Camille Lacourt en natation est exceptionnelle. Il est avec Laury Thilleman le parrain des Nuits de l'Eau 2019, qui ont lieu le samedi 23 mars.

Le concept est simple : 230 piscines partenaires en France, et chaque entrée achetée verse de l'argent pour un programme d'accès à l'eau potable pour les enfants d'Haïti. Un sujet qui lui tient à coeur : "J'ai eu la chance d'aller voir là-bas tout le travail qui a été fait et qui reste à faire. C'est une région qui a été fortement touchée, c'est bien que l'UNICEF aide, donc venez dans les piscines samedi."

Des débuts précoces

L'eau, Camille Lacourt la découvre très tôt : "La première fois que je vais dans l'eau c'est à trois ans. A cinq ans, j'arrive à faire mon premier 50m et je gagne ma première coupe."

Une passion que ses parents n'ont pas réfrénée, ni trop encouragée : "Si je n'avais pas envie d'aller nager, ils ne me forçaient pas. Ils ne m'ont jamais poussé à faire carrière contre mon gré. Mais par contre ils ont été là quand j'en avais besoin, c'est important pour un sportif lambda, et encore plus au haut niveau."

Mais à 20 ans, il est remercié du pôle espoir de Font-Romeu : "Je faisais un peu trop la fête... Ça a été un vrai déclic. Puis je suis parti avec Philippe Lucas pour tester mes limites, et le deuxième déclic, c'est quand je décide de rejoindre le Cercle des nageurs de Marseille."

Aux championnats d'Europe en 2010, il décide de se recentrer vraiment sur sa carrière. 

J'ai eu une semaine agitée. Mais je suis vite retourné dans les clous. Ma vie ce n'était pas le show business. J'ai compris que je pouvais m'en servir, et je l'ai fait pour avoir des sponsors, mais là où je me sentais le mieux c'était dans l'eau.

Camille Lacourt

à franceinfo

2011, la consécration

A Shanghaï, Camille Lacourt devient le premier Français champion du monde du 100 m dos : "C'est une énorme joie, mais pas l'explosion à laquelle je m'attendais. Cela faisait des années que je courais derrière cet objectif. Et j'ai tellement travaillé que quand je l'ai eu, ça semblait évident."

Quatre autres titres mondiaux plus tard, Camille Lacourt décide de raccrocher. Une évidence également : "Des fois on parle de la mort du sportif, pour moi ça a été la naissance d'un homme. J'ai été sportif jusqu'à mes 32 ans, j'avais juste envie de retourner dans la vraie vie, monter des projets, et me lever le matin avec d'autres ambitions que de faire juste de la natation."

Ce samedi 23 mars, Camille Lacourt sera à Marseille pour la Nuit de l'Eau, au profit de l'UNICEF.

Camille Lacourt au Cercle des nageurs marseillais, le 17 mai 2017
Camille Lacourt au Cercle des nageurs marseillais, le 17 mai 2017 (VALLAURI NICOLAS / MAXPPP)