Le monde d'Elodie, France info

Arno : "La vie, c’est un bazar"

Tous les jours, une personnalité s'invite dans le monde d'Élodie Suigo, et se confie. Aujourd'hui, c’est le chanteur et acteur belge Arno pour son nouvel album "Santeboutique".

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Le chanteur belge Arno sur scène, le 5 août 2016 au festival Dranouter, en Belgique.
Le chanteur belge Arno sur scène, le 5 août 2016 au festival Dranouter, en Belgique. (JAMES ARTHUR GEKIERE / BELGA MAG)

Pour Arno, cet album est sa "santeboutique", cet endroit imaginaire où il vit et observe les gens pour trouver l’inspiration : "J’ai un court-circuit dans mon esprit et faire de la musique, ça m’aide, comme ça je n’ai pas besoin d’aller chez un psychiatre et prendre des pilules." 

Le titre Oostende Bonsoir aborde sa solitude. Ostende, c’est la ville qui l’a vu naître dans un taxi, où il a fait son premier concert. Se promener sur le sable au bord de la mer provoque en lui nostalgie et mélancolie et cette solitude est pesante, douloureuse : "Je suis né avec un autisme et grâce à cela je suis devenu un chanteur de charme raté", explique-t-il. 

Arno a été élevé en partie par les sœurs de sa mère et sa grand-mère, cette dernière était chanteuse dans les cinémas muets, et il a été attiré très jeune par la musique anglo-saxonne et la musique française.

Je suis devenu accro à la musique, c’est ma maîtresse encore aujourd’hui, elle ne m’a jamais trompé. Sans la musique je ne suis rien. Je peux être très fatigué mais quand je monte sur scène, ça me donne une force incroyable.

Arno

à franceinfo

A 70 ans, le visage du rock belge ne se retourne pas sur son passé, il est mort. Il vit le présent et demain ne l’intéresse pas. Se sachant attendu par ses fans, il s’estime chanceux de pouvoir compter sur ce public fidèle qu’il retrouve en tournée. Ce gourmand des mots, ce boulimique d’écriture et de musique a trouvé sa thérapie pour se faire du bien. "J’écris tous les jours".

Le cinéma lui fait toujours les yeux doux. Après avoir tourné pour Bertrand Blier et Samuel Benchetrit, entre autres, il refuse souvent les projets cinématographiques qu’on lui propose : "Une vache donne du lait, pas du champagne. Je refuse beaucoup car je dois sentir les rôles et sentir qu’il n’y ait pas beaucoup de paroles".

Plongez-vous dans son rock bazar en écoutant Santeboutique. Pour l’applaudir, c’est au Trianon à Paris, le 11 février 2020.

Le chanteur belge Arno sur scène, le 5 août 2016 au festival Dranouter, en Belgique.
Le chanteur belge Arno sur scène, le 5 août 2016 au festival Dranouter, en Belgique. (JAMES ARTHUR GEKIERE / BELGA MAG)