Le livre du jour, France info

Myriam Antaki : "La rue de l'Ange"

Damas est l’une des plus vieilles villes du monde. C’est ce que rappelle dans son nouveau roman la syrienne Myriam Antaki. Cette femme, de confession chrétienne, raconte les 2.000 ans d’histoire de son pays à travers une fille de joie qui renait sans cesse et qui parle de sensualité, de tragédies et d’amour. Un personnage imaginaire, qui, comme l’auteure, est attachée à la paix et au dialogue.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Myriam Antaki : "La rue de l'Ange" © Erick Bonnier)

L'aventure religieuse qui traverse vingt siècles est exceptionnelle, hantée par l'idée d'un messager du ciel qui veille sur elle, mais aussi par celle d'une femme de terre qui renait sans cesse pour parler d'amour, Magdala.

(Myriam Antaki : "La rue de l'Ange" © Erick Bonnier)