Le livre du jour, France info

" C'était en mai, un samedi" de David Lelait-Helo

Dalida est morte le 3 mai 1987. David Lelait-Helo qui est journaliste dans un célèbre magazine people et qui a publié plusieurs biographies sur des stars, revient dans son nouveau livre sur la personnalité de Dalida. Le roman très émouvant d'une femme seule, un week-end du 1er mai, et qui a décidé il y a 25 ans, de mettre fin à ses jours.

(©)
Présentation de l'éditeur

Une maison blanche et haut perchée, dans le ciel de Paris. Une femme vit là depuis vingt-cinq ans. Seule. Ce samedi soir, en ce refuge devenu tombeau, elle s'apprête à rompre ses jours. Assise sur le bord de son lit, elle contemple la ville qui lui a tout donné, et beaucoup pris. Sur le chevet, une bouteille de whisky, des somnifères, le téléphone. Elle voudrait enfin parler, dire quelle a été sa vie, dire pourquoi elle lui préfère la mort. Elle compose un numéro au hasard... A une centaine de kilomètres de là, dans son jardin clos, Sophie goûte le silence depuis qu'elle a quitté son mari, la ville pour la campagne. Le téléphone sonne. "Allô, je m'appelle Iolanda. Je vais mourir". Deux heures s'écouleront. Le temps que deux femmes se racontent. Madame Tout-le-monde, Sophie, et Iolanda... Dalida pour la France entière. Un roman intime et poétique où affleure toute la réalité de la vie de Dalida. La rencontre émouvante et troublante de deux femmes que tout sépare, à l'heure, enfin, où se dévoilent leurs secrets.

Biographie de l'auteur

David Lelait-Helo, 40 ans, est également l'auteur du roman Sur l'épaule de la nuit et du récit Poussière d'homme.

C’était en mai, un samedi de David Lelait-Helo publié par Anne CarrièreNote : ***

(©)