Le lieu de l'info, France info

Le Haras du Pin

En ce moment même se déroulent les Jeux Equestres Mondiaux en divers lieux de la région Basse-Normandie et notamment aux Haras du Pin.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(©)

Tout a été imaginé pour le cheval. La noble monture y a son Royaume. Décidément le Haras National du Pin, dans le département de l’Orne peut s’enorgueillir de son surnom de « Versailles du Cheval ».

Toute l’histoire de ces lieux, comme pour les autres Haras nationaux, a débuté avec une décision officielle prise par le Grand Colbert en 1665, destinée à permettre à la France de posséder ses élevages de chevaux, sans être obligé de les importer.

Immédiatement, on crée un premier haras à Saint-Léger-en-Yvelines. Mais cela ne convient pas. Alors il faut trouver un autre lieu.

On confie cette mission délicate au capitaine du haras royal : François Gédéon de Garsault. En 1714, il y a donc 300 ans cette année, il découvre le lieu idéal, en Normandie, sur les terres de la Seigneurie du Pin. L’année suivant un arrêt du Conseil d’Etat ordonne que l’on y transfert le haras Royal ! C’est au cours des quinze années suivantes que l’emblématique Haras du Pin sort de terre sous la houlette de son bâtisseur Pierre Le Mousseux, suivant les plans de Robert de Cotte, Premier architecte du Roi. Il faut bien l’avouer, c’est une splendeur.

Une fois franchit la lourde grille d’honneur au sommet de laquelle se trouve une tête de cheval dorée, vous découvrez non seulement le château qui vous fait face, mais aussi les deux ailes des écuries principales qui semblent vous tendre leurs bras pour vous inviter à pénétrer dans ce Royaume... A droite : l’écurie des Grands étalons et à gauche : l’écurie des Petits étalons. Immédiatement la différence d’architecture est frappante.

Aux deux étages de ce château tout en pierre répond la brique rouge utilisée pour la construction des autres bâtiments. Car derrière ces deux écuries principales, donnant sur cette cour d’honneur, il existe d’autres cours elles-mêmes entourées de nombreux bâtiments qui abritent d’autres écuries, mais aussi la forge, la sellerie, des infirmeries et bien sûr le Grand manèges avec ses 52 mètres de long…

Dans le département de l’Orne, le Haras National du Pin, qui se visite, est un vaste domaine de plus de 1.100 hectares, entièrement dédié au Cheval ! Pas étonnant de voir s’y dérouler les épreuves de dressage et de cross, du concours complet des Jeux Equestres Mondiaux 2014.

(©)