Ouverture d'un centre d'accueil temporaire pour les demandeurs d'asile à Cayenne

écouter (5min)

Un centre d’hébergement temporaire pour les demandeurs d’asile, a ouvert ses portes cette semaine au camp du Tigre, à Cayenne en Guyane.

Article rédigé par
Serge Massau - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des demandeurs d'asile dans les rues de Cayenne en janvier 2022. (GUYANE LA 1ERE)

La semaine dernière, la maire de Cayenne, Sandra Trochimara, avait entamé une grève de la faim pour protester contre l’absence de prise en charge par l’Etat des demandeurs d’asile qui erraient dans sa ville. 

Le nouveau centre d'accueil temporaire pour les demandeurs d'asile à Cayenne est équipé de sept chambres climatisées avec des sanitaires et un accès à Internet.  (FRANCEGUYANE.FR)

Une première solution temporaire a été trouvée avec l’ouverture de ce centre d’hébergement, qu’a pu visiter Cécile Fleuzin de Guyane La 1ere.

La Réunion :  la campagne sucrière a enfin débuté 

La campagne sucrière a enfin commencé, en début de semaine, sur l’Île de La Réunion. Après deux semaines de retard, lié à un conflit entre les planteurs et les industriels. Patrick Smit, de Réunion La 1ère s’est rendu au Tampon, sur l’exploitation de Pascal Turpin, pressé de commencer la livraison.

Guadeloupe : un premier cas de variole du singe a été recensé

Selon l’Agence régionale de santé, le malade revenait d’un voyage dans l’Hexagone, où il a été en contact avec une personne infectée par le virus. Il a été placé à l’isolement. 

Dépollution et déminage dans la rade de Nouméa

Des travaux de déminage, et de dépollution ont débuté cette semaine dans la grande rade de Nouméa, en Nouvelle-Calédonie. Il s’agit de rechercher des obus, des munitions et autres déchets datant de la Seconde guerre mondiale. La rade de Nouméa a servi de base avancée pour les Américains, à partir de 1942. Précisions de Brice Quénère, directeur adjoint du port autonome au micro de Natacha Lassauce-Cognard, de Nouvelle- Calédonie La 1ere.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.