Le journal des Outre-mers, France info

Le journal des Outre-mers. Deux cas d'irradiation prénatale reconnus en Polynésie

En Polynésie française, deux cas d’irradiation prénatale ont été reconnus par le Civen, le Comité d’indemnisation des victimes des essais nucléaires. Une première qui suscite interrogations et inquiétudes

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Manifestation contre les essais nucléaires en Polynésie française, le 2 juillet 2011. Ce jour-là, la place Jacques Chirac avait été renommée Place du 2 juillet 1966, date du 1er essai nucléaire à Muruoa.
Manifestation contre les essais nucléaires en Polynésie française, le 2 juillet 2011. Ce jour-là, la place Jacques Chirac avait été renommée Place du 2 juillet 1966, date du 1er essai nucléaire à Muruoa. (MAXPPP)

En juin pour la première fois, le Comité d’indemnisation des victimes des essais nucléaires a reconnu deux cas de contamination in utero. Deux Polynésiennes quadragénaires qui ont développé un cancer du sein seront indemnisées. Une nouvelle qui interroge Auguste Carlson, le président de l’association 193.

"La révélation de contamination de deux personnes de plus de 45 ans, des femmes qui ont eu un cancer du sein et dont le CIVEN dit qu'elles ont probablement été contaminées in utero. C'est explosif comme révélation ! Est-ce que ça a été transmis de la mère à l'enfant ou est-ce que le bébé a été contaminé dans le ventre de sa maman par les rayons, on ne sait pas."

Le Civen a réagi à ces propos, précisant qu’il s’agissait bien d’une irradiation du fœtus in utero et pas d’une transmission transgénérationelle.
 

Centres Covid à La Réunion


Trois centres COVID sont opérationnels à la Réunion : dans l’ouest, le sud et le nord de l’île de l’océan indien. Là, les voyageurs peuvent se faire dépister une semaine après leur arrivée. Mercredi, le centre de Saint-Denis a accueilli 50 personnes pour son premier jour. Reportage, Géraldine Blandin.

"Dans un coin du gymnase, il accueille les voyageurs qui arrivent de l'Hexagone à J+7. "On s'est dit qu'on allait venir comme ça on serait tranquille" dit une personne qui vient se faire tester. Près de 500 passagers sont attendus quotidiennement."

Un auteur guyanais au programme des lycénes français
 
Direction la Guyane pour faire connaissance avec Christiane. Elle qui est agent d’entretien dans les écoles maternelles, profite de son temps libre pour nettoyer la plage de Bourda à Cayenne… et ce depuis 2006. Céline Fleuzin l’a accompagnée.

"C'est devenu une routine, Christiane par à la chasse au détritus. "J'aimerais que les gens du pays se rendent compte de ne pas salir nos plages"
 
Enfin sachez que l’œuvre d’un auteur guyanais contemporain sera au programme d’enseignement général des classes de 1ère dans toute la France. Il s’agit des Fables de Guyane de Pierre Appolinaire Stephenson, un livre sorti en 2014.

Manifestation contre les essais nucléaires en Polynésie française, le 2 juillet 2011. Ce jour-là, la place Jacques Chirac avait été renommée Place du 2 juillet 1966, date du 1er essai nucléaire à Muruoa.
Manifestation contre les essais nucléaires en Polynésie française, le 2 juillet 2011. Ce jour-là, la place Jacques Chirac avait été renommée Place du 2 juillet 1966, date du 1er essai nucléaire à Muruoa. (MAXPPP)