Le journal des Outre-mers, France info

Le journal des Outre-mers. "Alerte a nou", une appli gratuite et anonyme anti-Covid à La Réunion

Au programme du "Journal des outremers" avec Célia Cléry : La colère des producteurs de bananes en Martinique, un collectif contre la délinquance à Mayotte, et une application anti-Covid à La Réunion.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
L\'application \"alerte a nou\" à La Réunion sans localisation ni surveillance, est gratuite. Photo d\'illustration
L'application "alerte a nou" à La Réunion sans localisation ni surveillance, est gratuite. Photo d'illustration (MARCO PASSARO / MAXPPP)

L’application "alerte a nou", c’est l’équivalent réunionnais de l’application "Tous anti-Covid" présentée cette semaine par le gouvernement. Comment ça marche et à quoi sert cette application ? Les précisions de Céline Latchimy de Réunion la 1ere.

Colère et l’exaspération des planteurs de bananes en Martinique

Les fins de mois sont difficiles et les planteurs revendiquent notamment un meilleur prix de vente au kilo de bananes, la seule chance selon eux de sortir de la crise. Tristan Zéléla, producteur de bananes au Lorrain, avec Maurice Violton de Martinique la 1ere.

Un collectif pour lutter contre la délinquance à Mayotte

Ils mènent des rondes la nuit et sensibilisent le jour. À Mayotte, un collectif de lutte contre la délinquance a mis en place des opérations dans les quartiers sensibles de Kaweni, à Mamoudzou. Au total une cinquantaine de volontaires qui tentent d’établir le dialogue avec les jeunes, en particulier ceux déscolarisés pour limiter les risques de violences. Sonny Chamsudine Mayotte la 1ere.

Le sourire d’enfants atteints du cancer à leur arrivée en Polynésie

Ils sont arrivés en Polynésie. Ils font partie de l’association "Sourire à la vie" basée à Marseille. Elle accompagne les enfants qui sont en cours de traitement. Parmi eux, Naëlla Bensaoud, 16 ans, atteinte d’une leucémie en 2016. Elle est au micro d’Heidi Yieng Kow. 

L\'application \"alerte a nou\" à La Réunion sans localisation ni surveillance, est gratuite. Photo d\'illustration
L'application "alerte a nou" à La Réunion sans localisation ni surveillance, est gratuite. Photo d'illustration (MARCO PASSARO / MAXPPP)