Cet article date de plus de cinq ans.

Le Portugal de Ronaldo face au pays de Galles de Bale ou le duel du Real

écouter (5min)
La première demi-finale sans doute équilibrée se joue ce mercredi à Lyon entre le Portugal et le pays de Galles avant France-Allemagne vu par l'homme en forme des Bleus, Moussa Sissoko.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
 (Coéquipiers au Real Madrid, Bale et Ronaldo adversaires pour la finale Portugal-pays de Galles © Reuters / Susana Vera)

L'affiche de la finale de l'Euro 2016 du dimanche 10 juillet va commencer à se dessiner ce mercredi soir avec le lancement des confrontations dans le dernier carré. Le Portugal et le pays de Galles s'affrontent à Lyon à 21h. Jeudi, la seconde demi-finale se jouera à Marseille entre la France et l'Allemagne

Portugais et Gallois pour une place en finale

Le programme est forcément attirant puisque inédit et le match ne s'annonce pas aussi déséquilibré que pressenti au lancement de la compétition européenne. Sur le papier, celui des statistiques et des performances, le Portugal est censé être le favori. Mais la sélection portugaise a enchaîné des matchs assez laborieux, avec un peu de réussite. Elle pourra compter sur tous ses atouts offensifs, Cristiano Ronaldo, Nani, Quaresma, et la jeune pépite, Renato Sanches, 18 ans.

Mieux placé le Portugal ? Une position qui fait vivement réagir Fernando Santos, l'entraineur de la sélection portugaise. "Favori le Portugal ? Mais vous plaisantez, le pays de Galles a réussi un parcours exceptionnel, il a battu de grandes équipes, dont celle de Belgique" s'exclame le sélectionneur.

"Le sélectionneur gallois,Cris Coleman, est un excellent coach, qui nous dit favoris mais il ne dit pas la même chose à son équipe : Fernando Santos, l'entraineur de la sélection portugaise
écouter

En face, les Gallois veulent poursuivre ce rêve éveillé pour le premier Euro de leur histoire, sur la lancée du très beau 3-1 collé à la Belgique en quarts de finale. Le prince Charles a adressé ce mercredi matin un mot d'encouragement aux footballeurs du pays de Galles. "Alors que vous vous préparez à ce qui est – pour l'instant – la soirée la plus importante de l'histoire du football gallois, je tenais à vous adresser toutes mes pensées et meilleurs vœux", écrit celui qui est aussi prince de Galles. 

Les Gallois seront privés ce soir d'un joueur très important, le milieu de terrain d'Arsenal Aaron Ramsey, suspendu. Mais ils pourront compter sur leur autre star, l'attaquant Gareth Bale, qui affronte son coéquipier du Real Madrid, Cristiano Ronaldo. 

"Nous avons examiné les forces et faiblesses du Portugal et nous allons exploiter ses faiblesses" : Gareth Bale, l'attaquant du pays Galles
écouter

Du côté de la défense portugaise, Pepe, parfois insupportable mais tellement bon dans cet Euro, est incertain à cause d'une légère douleur à la cuisse. Cristiano Ronaldo lui avec ses huit buts en championnat d'Europe court toujours après le record de Michel Platini, qui lui en avait marqué neuf mais sur une seule édition. C'était en 1984. 

Ronaldo-Bale : un duel qui pèse lourd

L'association des deux joueurs pèse lourd au Real Madrid. Les deux joueurs ont marqué 54 buts à eux deux cette saison en championnat espagnol.

Le match Ronaldo-Bale : un reportage de Jérôme Val
écouter
 

 

Les Bleus "pour remettre les pendules à l'heure"

Les Français vont évidemment regarder ce soir cette première demi-finale pour découvrir leur possible futur adversaire. Ils quittent ce matin leur camp de base de Clairefontaine pour Marseille, théâtre du France-Allemagne de jeudi. Mardi, le milieu de terrain des Bleus, Moussa Sissoko était face aux journalistes. Après avoir commencé l'Euro comme remplaçant, il sera sans doute encore titulaire. Il est revenu sur le dernier France-Allemagne, puisqu'il était présent au Brésil pour ce quart de finale perdu 1-0 il y a deux ans. 

"On a encore ce match en travers de la gorge, c'est le bon moment pour remettre les pendules à l'heure" : Moussa Sissoko, milieu de terrain des Bleus
écouter

Et comme l'équipe de France, l'équipe de France...Info quitte Paris pour Marseille et vous faire vivre jeudi une journée spéciale en direct avant, pendant, et après cette demi-finale. 

Du vintage dans ce France-Allemagne 

Beaucoup de fans de football ont sans doute revu mardi soir la rediffusion de France-Allemagne en demi-finale du Mondial 82 à Séville qui était programmé à la télévision par nos confrères de l'Equipe 21. Avec ses longs cheveux bouclés, Dominique Rocheteau était sur le terrain, et l'Allemagne "bête noire", il connait. "Les deux matchs perdus en 1982 et 1986, ce ne sont pas que des mauvais souvenirs mais ce sont tout de même deux grandes déceptions du football français" se souvient Rocheteau.

Dominique Rocheteau sur les confrontations du passé avec l'Allemagne
écouter

Noah voit la France en finale 

Une autre légende des années 80, sur les courts, le capitaine de l'équipe de France de Coupe Davis, Yannick Noah, a souhaité nous donner son pronostic. "C'est le premier match où on n'a rien à perdre et donc on peut gagner" dit le coach.

"La finale idéale à la maison c'est France - Portugal" : Yannick Noah
écouter

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Le journal de l'Euro

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.