Le journal de l'éco, France info

PSA Peugeot Citroën progresse en Chine

PSA Peugeot Citroën a vendu plus de voitures en Chine qu'en France sur les trois premiers mois de l'année.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

142.000 en tout. Soit une hausse de 20%. A défaut d'enrayer la chute
des ventes dans l'hexagone, le constructeur français voit sa stratégie de
développement confortée dans l'empire du milieu. Il va inaugurer une troisième
usine en juillet et se lancer sur le segment premium avec sa gamme DS. Désormais,
la part de marché de PSA en Chine atteint presque 4%. C'est bien mais c'est peu
comparé à certaines marques étrangères souligne Bernard Jullien, directeur du du
groupe d'étude et de
recherche sur l'industrie automobile.

Le premier
constructeur étranger en Chine, le groupe américain General Motors, va
introduire 17 modèles cette année dans l'empire du milieu.

Spanghero est à
vendre.

L'entreprise de
Castelnaudary, au cœur de l'affaire de la viande de cheval, a été placée en
liquidation judiciaire. Trois mois après le début du scandale, l'activité de
Spanghero a chuté de 70%. La société, qui emploie 300 salariés, perd 200.000
euros par jour. Les repreneurs
potentiels ont jusqu'au 19 juillet pour se manifester. L'activité est maintenue
jusqu'à cette date.

Dans l'actu éco, on
parle aussi de la généralisation des complémentaires santé dans les entreprises
privées.

Les sénateurs
viennent de modifier cette mesure inscrite dans le projet de loi sur la
sécurisation de l'emploi. Ils ont supprimé la possibilité que les partenaires
sociaux puissent choisir de façon autoritaire un assureur pour l'ensemble des
entreprises d'une même branche professionnelle. La liberté de choix revient
donc aux chefs d'entreprise. De quoi ravir les mutuelles et les assurances. Ces
dernières craignaient d'être défavorisées au profit des institutions de prévoyance
qui, rappelons-le, sont gérées par les partenaires sociaux.

Comment faciliter
les échanges commerciaux dans le monde?

La question sera au
centre du prochain Forum de l'Organisation mondiale du Commerce, l'OMC, à Bali
à la fin de l'année. Depuis l'échec des
discussions du cycle de Doha, les négociations sont au point mort. Conséquence
: les pays multiplient les accords de libre échange entre eux. L'OMC, qui milite
pour des accords globaux, va  tenter de
reprendre la main. La chambre de commerce internationale est déjà sur le pied
de guerre, Patrick Lelong.

La Grande-Bretagne
perd encore un triple A.

Après Moody's fin
février, au tour de Fitch de dégrader la note souveraine de la Grande Bretagne.
Selon l'Agence de notation, la situation économique du pays s'est dégradée, la
dette s'est aggravée. Un nouveau coup dur pour le gouvernement de David Cameron.

 

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)