Le journal de l'éco, France info

Les Pays de la Loire s'inquiètent du rachat d'Alstom

Alors que la branche énergie d'Alstom est en passe d'être  rachetée par General Electric ou Siemens, la région des Pays de la Loire veut participer aux discussions.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Elle demande au gouvernement, au groupe Alstom
ainsi  qu'aux deux repreneurs potentiels
de garantir l'avenir de la filière des Energies marines Renouvelables dans
l'Ouest de la France, et les emplois qui vont avec.

Quel est l'enjeu?

Depuis quatre ans,
la Région est mobilisée, notamment aux côtés d'Alstom, pour que les Pays de la
Loire deviennent le plus important pôle industriel français pour l'éolien en
mer. Il s'agit de construire les éoliennes qui seront installées dans plusieurs
parcs offshore français mais aussi de répondre à la demande européenne, très dynamique.
Des dizaines de millions d'euros ont donc été investis et plusieurs usines sont
en cours de construction dans l'Ouest. L'enjeu est énorme souligne  Christophe Clergeau, premier vice président du
Conseil régional des Pays de la Loire.

Les investissements
américains ont reculé l'an dernier en France.

Si les Etats Unis
restent les premiers investisseurs en France, devant l'Allemagne, le nombre de
projets américains dans l'hexagone a baissé de 18% l'an dernier. 122 recensés
contre 156 l'année précédente. En
revanche, les investissements
étrangers en recherche et développement, ingénierie et design ont augmenté d'un
tiers en 2013. Et les entreprises américaines y sont pour beaucoup affirme  Serge Boscher, directeur général de l'Agence
française pour les investissements internationaux.

Grâce à Free, les
français ont économisé 7 milliards d'euros.

C'est ce qu'affirme
l'UFC que Choisir. L'association de
défense des consommateurs a fait ses calculs. Elle estime que l'arrivée d'un
quatrième opérateur de téléphonie mobile sur le marché français - en
l'occurence Free- a été extrêmement bénéfique en termes de pouvoir d'achat. L'intensité de la
concurrence a permis aux français de conserver 7 milliards d'euros selon Cédric
Musso, directeur des relations institutionnelles à l'UFC que Choisir

Le patron du
Medef prône la modération salariale.

Après avoir proposé
un sous smic, Pierre Gattaz réclame désormais deux ou trois ans de modération
des salaires, y compris pour les patrons. Dans une interview au magazine Usine
Nouvelle, il explique que c'est la condition pour la réussite du pacte de Responsabilité
en faveur des entreprises. Sans modération salariale, les efforts faits sur les
baisses de charges n'auront servi à rien" affirme le Patron des patrons.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)