Le journal de l'éco, France info

Le groupe pétrolier Total a fait moins de bénéfices en 2013

Son résultat net ajusté, qui est la mesure la plus suivie du secteur, s'est établi à 10,7 milliards d'euros l'an dernier. 

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

C'est évidemment énorme mais c'est quand même
12% de moins comparé à 2012. Le groupe français
explique avoir été pénalisé une fois encore par l'effondrement des marges de
raffinage en Europe. Parallèlement, ses dépenses pour explorer de nouveaux
champs de gaz ou de pétrole ont augmenté alors que la production, elle, a
stagné. Le PDG de Total préfère voir le verre à moitié plein. Les
résultats du groupe sont solides et surtout bien meilleurs que ceux de ses
concurrents explique Christophe de Margerie.

Christophe de
Margerie, le PDG de Total avait récemment souhaité que son groupe paye
plus d'impôts en France. Ce ne sera pas le cas. Sur les 11 milliards déboursés
au niveau mondial, la société a versé 900 millions à l'Etat français. C'est
moins qu'en 2012. Total étant déficitaire en France, il ne paie pas l'impôt sur
les sociétés. 

Les défaillances
d'entreprises en France atteignent un nouveau record en 2013.

On savait que le
chiffre serait mauvais. Il est encore pire que prévu. L'an dernier, près de 63.500
entreprises ont été placées en redressement ou en liquidation judiciaire selon
le bilan définitif de l'assureur-crédit Coface. C'est un peu plus qu'en 2009,
au plus fort de la crise économique. Le coût financier de ces défaillances est
estimé à 4,8 milliards d'euros.

La France veut accélérer
l'installation des PME françaises aux Etats-Unis.

Avant d'achever sa
visite outre-Atlantique, François Hollande va inaugurer d'ici quelques heures
un French Tech Hub à San Francisco. Au même moment, un autre ouvrira simultanément
à Boston. C'est quoi un  French Tech Hub?
Une sorte de maison qui a vocation à aider les jeunes pousses tricolores du numérique
à développer plus rapidement leurs activités aux Etats Unis. Elle propose de
l'accompagnement sur mesure, des solutions de financement, de l'hébergement ou
encore une mise en réseau avec des dirigeants qui ont déjà réussi.

Au sein de ce
nouveau dispositif, on retrouve la banque publique d'investissement.

La BPI, en effet,
mais aussi Hubtech 21, une filiale  de
l'agence de développement d'Ile de France, implantée depuis plusieurs années
aux Etats Unis pour soutenir les PME françaises. En 2007, par
exemple, elle a aidé Amplitude Systèmes à ouvrir une filiale américaine. Cette
société bordelaise, qui emploie 110 salariés, fabrique des lasers à usage
industriel, médical ou scientifique. Elle est aujourd'hui l'un des leaders
mondiaux dans ce secteur. Selon son PDG, Eric Mottay, l'aide apportée par le
dispositif francilien lui a fait gagner au moins une année. Ecoutez.

Amplitude Systèmes réalise aujourd'hui 40%
de son chiffre d'affaire aux Etats Unis. Si l'expérience des French Tech Hub
aux Etats Unis s'avère concluante, d'autres maisons similaires ouvriront à
l'étranger. A commencer par la Chine.

Le président du
Medef rétropédale.

Après avoir
vertement critiqué le Pacte de responsabilité en marge du déplacement
présidentiel aux Etats Unis, Pierre Gattaz infléchit sa position. Il n'exclut
plus de s'engager sur des objectifs chiffrés en terme d'emplois en contrepartie
des baisses de cotisation sociales promises aux entreprises par le
gouvernement.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)