Le journal de l'éco, France info

Auchan veut reconquérir ses clients en France

Le distributeur nordiste a fait un flop l'an dernier dans l'hexagone, principalement dans ses hypermarchés.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Alors que ses concurrents Carrefour et Casino ont réussi à faire
revenir les consommateurs dans leurs très grands magasins, Auchan a vu ses
ventes reculer de 2,4% dans ce type d'enseigne. Du jamais vu selon
Olivier Dauvers, spécialiste la grande distribution.

Malgré ses ventes
décevantes en France et dans la zone euro, le groupe nordiste voit tout de même
son chiffre d'affaire global progresser, tout comme son bénéfice net. Et cela,
c'est grâce à ses activités ailleurs dans le monde souligne Olivier Dauvers.

En Europe de l'est, Auchan est très présent en
Pologne, en Roumanie mais aussi en Ukraine où le groupe
français a ouvert la semaine dernière son onzième hypermarché. A Simferopol, la
capitale de la Crimée.

Le groupe Iliad,
maison mère de l'opérateur Free, s'envole à la bourse de Paris.

Le titre a bondi de
11%. Les investisseurs sont enchantés à l'idée que Free rachète le réseau
d'antennes et de fréquence de Bouygues Télécom. Mais ce n'est pas tout. Ils
apprécient aussi  les excellents
résultats du trublion des télécoms. L'an dernier, Free a séduit trois millions
de clients supplémentaires, dont 2,8 millions rien que dans le téléphone
mobile. Il revendique désormais 8 millions de clients grâce sa politique
tarifaire très agressive. Son bénéfice net a atteint 265 millions d'euros.

La dette mondiale
dépasse pour la première fois les 100.000 milliards de dollars.

Ce chiffre
inquiétant émane d'un rapport publié par la BRI, la banque des règlements
internationaux. Elle affirme que la dette mondiale, qui selon sa définition
inclut les dettes des Etats et celles des sociétés financières cotées en
bourse (mais pas des ménages), a littéralement flambé depuis le début de années 2000. De 40.000 milliards
de dollars à l'époque, elle est  passée à
100.000 milliards fin 2013. Comment en est on
arrivé là? La réponse de l'économiste Jean Paul Betbèze,  du cabinet Betbèze conseil.

Et puis ce chiffre
qui peut inquiéter les directeurs des ressources humaines des entreprises.

Près de 30% des
jeunes diplômés français ont l'intention de s'expatrier. C'est deux fois plus
qu'en 2012 selon la dernière étude du cabinet Deloitte pour la Chambre de
commerce et d'industrie de Paris. Et surtout, près d'un tiers de ces jeunes
déclarent vouloir faire toute leur carrière à l'étrangère. Chaque année, 60.000
à 80.000 français partent travailler à l'étranger. Ce qui reste tout même moins
qu'en Allemagne  au Royaume Uni ou en
Italie.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)