Le #info2230, France info

Les Etats-Unis veulent "industrialiser" la surveillance des réseaux sociaux

Une journée sur les réseaux sociaux avec notamment les États-Unis qui lancent un appel officiel pour créer un logiciel chargé de la surveillance complète des réseaux. Il s'agit notamment de repérer l'humour et les sarcasmes.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Les Etats-Unis veulent surveiller twitter de très près © Maxppp)

C'est Slate qui a repéré l'information qui s'affiche très officiellement sur le site des marchés publics de l'État fédéral américain c'est-à-dire un site qui recense toutes les offres officielles proposées par le gouvernement américain. Les services secrets, explique l'annonce, recherchent des développeurs pour créer un nouveau logiciel chargé de surveiller les réseaux sociaux en temps réel. Surveiller mais aussi analyser les sentiments des internautes. Il s'agit notamment de repérer l'humour ou encore les propos sarcastiques, détecter les membres influents et tout cela dans plusieurs langues. Ce logiciel devra aussi permettre d'accéder à l'historique des membres de Twitter.  Bref, il s'agit d'automatiser – presque d'industrialiser – la surveillance et l'espionnage sur les réseaux sociaux.

Les 25 ans de la place Tiananmen

On commémore cette semaine les 25 ans de la place Tiananmen, la répression meurtrière du "printemps de Pékin". Et ce sont plusieurs photos qui sortent ou qui ressortent. Il y a bien sur ce fameux cliché qui a fait le tour du monde. Photo prise le 5 juin 1989.

 

 

 

Depuis le début de la semaine, sur Twitter notamment, plusieurs clichés alternatifs circulent. Il y a celui où l'on voit l'homme face à – non pas quatre chars – mais à une colonne d'une dizaine de blindés Une autre qui montre la même scène vue du sol. Le Monde.fr les a publiées en y ajoutant les commentaires des photographes. De son côté le site du Nouvel Observateur publie neufs photos prises par un étudiant qui les a confiées il y a 25 ans à un journaliste de l'hebdomadaire. Toutes n'ont pas été publiées en 1989.  Elles le sont ce mercredi sur le site. Il y a les clichés de la manifestation étudiante, suivis de ceux des chars qui foncent vers eux puis quittent la place tandis que des passants viennent en aide aux victimes. Un regard différent de ce que l'on a l'habitude de voir lorsque le massacre de la place Tiananmen est évoqué.

Facebook va-t-il conduire à l'annulation des municipales dans un village alsacien ?

Cela semble très probable…Le rapporteur public du tribunal administratif de Strasbourg l'a en tout cas recommandé. L'histoire se passe dans la commune de Dannemarie 2.300 âmes pas très loin de Mulhouse. Au premier tour, les deux candidats Paul Mumbach maire sortant et son opposant Frédéric Hug arrivent à égalité avec 468 voix chacun. Au deuxième tour, le maire sortant l'emporte avec 17 voix d'avance: Sauf que son adversaire n'est pas content. La veille du second tour de scrutin, deux tracts électoraux ont été publiés sur la page Facebook de la liste conduite par Paul Mumbach dont l'un critique vertement le programme de son adversaire le coût je cite de son aventure. Une  publication qui a reçu 16 likes. Une propagande électorale interdite qui est de nature " à altérer la sincérité du scrutin" a détaillé le rapporteur public. Pour sa défense, le maire sortant a expliqué que seules six des 41 personnes qui suivent cette liste – c'est pas beaucoup – étaient vraiment concernées par l'élection.

 

(Les Etats-Unis veulent surveiller twitter de très près © Maxppp)