Le #info2230, France info

Facebook s’offre une cure de jouvence

Une journée sur les réseaux sociaux, en compagnie de Pierre Chausse.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Facebook © Maxppp)

 Il y a fort à parier que vous avez vu passer ces jours-ci dans votre fil d’actualité sur Facebook, des photos de vos amis avec quelques années de moins, voire avec une peluche ou un biberon à la main... C’est la conséquence d’un nouveau jeu, apparu depuis une grosse semaine sur le réseau social et est devenu très populaire... Ce jeu c’est “Une photo ou un resto”... dont le but est donc, après avoir été nominé par un de vos contacts, de publier un cliché de vous lorsque vous étiez en culotte courte et de demander ensuite à deux ou trois autres personnes de faire la même chose... Et le cas échéant, de vous inviter à manger.

Une variante aux conséquences moins risquées du défi “à l’eau ou un resto”, pour lequel les internautes devaient se filmer en train de piquer une tête et qui serait à l’origine de la mort d’un jeune garçon de 19 ans dans le Morbihan il y a une semaine jour pour jour. 

Panne géante pour Facebook

“Un seul réseau social vous manque, et tout est dépeuplé.” Ce matin, pendant une demi-heure, Facebook était inaccessible, sur le Web et sur le mobile. Une panne qui a touché les utilisateurs du monde entier... qui ont du coup largement réagi... sur Twitter, avec le hashtag #Facebookdown.

Certains y ont vu une occasion unique pour que la productivité des travailleurs français augmente, quand d’autres ont accusé les cheminots grévistes d’être à l’origine de ce bug géant.

Pas certain que Marck Zuckerberg ait beaucoup apprécié les petites blagues, l’Américain à qui l’on prête cette phrase : “Facebook ne plante jamais.”

Yo, le nouveau poke ?

C’est l’application pour smartphone dont a beaucoup parlé aujourd’hui sur les réseaux sociaux... et elle risque de vous laissez perplexe Julien. Il s’agit de Yo, c’est son nom.... Elle ne permet qu’une seule chose : envoyer un “Yo” à vos amis, en même temps qu’un message vocal qui crie la syllabe. Un principe ultra basique (inutile diront certains) mais qui séduit pourtant. L’application compterait déjà plusieurs dizaines de milliers d’utilisateurs et, surtout, son créateur vient de lever plus d’un million de dollars auprès d’un groupe d’investisseurs... Les idées les plus simples sont parfois les meilleures....

(Facebook © Maxppp)