Le #info2230, France info

14 régions et 32 tweets pour un roi

Une journée sur les réseaux sociaux, en compagnie d'Erwann Gaucher, journaliste et consultant "nouveaux médias". A la Une ce lundi : 14 régions et 32 tweets pour un roi.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(La nouvelle carte des régions © Capture d'écran)

Nous partîmes 22, et par un prompt remaniement nous finîmes 14.

14 régions, et beaucoup de tweets ce soir pour en parler, bien sûr... Sur les réseaux sociaux, on s’interroge beaucoup sur les noms de ces futures nouvelles régions.

Certains remarquent perfidement qu’“on n’a pas osé toucher aux Basques, aux Bretons et aux Corse s” tandis que d’autres tiquaient sur la jolie faute d’orthographe sur la carte officielle de l’Elysée…

 

 

 

 

 

 

Pour certains, François Hollande aurait dû 

 

 

 

 

 

 

Tandis que pour d’autres, la Lorraine réalisait ce soir qu’elle aller payer le TGV Alsace… 

 

 

 

 

 

 

Et du côté des responsables politiques ?

En début de soirée, l’ancien premier ministre Jean-Marc Ayrault tweetait son soutien à cette réforme et espérait que la Bretagne et les Pays de la Loire seraient réunis… c’est raté pour le moment. 

François Fillon, lui, n’avait pas besoin de 140 caractères pour donner son avis sur cette réforme : “absurde et irréaliste” de réunir les Pays de la Loire et Poitou Charente. 

Tous les politiques mécontents ?

Le sénateur Vert Jean-Vincent Placé est lui aussi passé par Twitter pour donner son avis. 

Recevoir un compliment public de Jean-Vincent Placé, ce n’est pas une mince victoire pour François Hollande !

32 tweets pour un roi

Il se passe quelque chose dans le petit monde des têtes couronnées. En 2014, même une monarchie vieille de 500 ans devient digitale et se met à l’heure des réseaux sociaux.

La dernière fois qu’un roi a abdiqué, souvenez-vous c’était en 1936 avec Edouard VIII en direct à la radio en 6 minutes :

78 ans plus, Juan Carlos a choisi la télévision, en 6 minutes également, mais aussi sur les réseaux sociaux pour une abdication en accéléré. Avant même qu’il n’ait prononcé son discours, sa fiche wikipédia était mise à jour. Quelques minutes seulement après son apparition à la télé, la vidéo de son discours était déjà disponible partout dans le monde sur Youtube.  

Et à peine une heure après, le compte twitter officiel de la maison royale espagnole se mettait à tweeter les grandes dates de la vie de Juan Carlos.

 

Une vie de roi ça se résume en 32 tweets. Quelques dizaines de photos et de dates et moins de 4.500 caractères pour brosser le portrait de 39 ans de règne. 

32 petits tweets pour 39 ans de règne, avant de laisser la place à son fils Felipe sur le réseau social aussi.  

On avait connu les élections, les catastrophes, les attentats ou les révolutions en direct sur les réseaux sociaux. Aujourd’hui, c’est une monarchie qui a écrit son histoire en temps réel sur Twitter. 

 

 

(La nouvelle carte des régions © Capture d'écran)