Législatives 2024 : Gérald Darmanin accuse "une partie de la gauche d'être le soutien des antisémites"

Le ministre de l'Intérieur est le grand témoin de franceinfo vendredi 28 juin.
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 8 min
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, le 28 juin 2024, sur franceinfo. (FRANCEINFO - RADIOFRANCE)

"Une partie de la gauche [est] le soutien des antisémites", accuse vendredi 28 juin sur franceinfo Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur, à deux jours du premier tour des élections législatives anticipées. Le ministre juge cela "très surprenant", expliquant s'attendre "à ce que la gauche soit universaliste".

"C'est incontestable que Jean-Luc Mélenchon et beaucoup de ses amis ont un discours qui n'est plus universaliste, plus laïc, communautariste et est, malheureusement pour une partie d'entre eux, antisémite", ajoute-t-il.

Racisme décomplexé "extrêmement préoccupant"

Depuis le début de la campagne des législatives, des actes racistes violents ont par ailleurs été enregistrés dans plusieurs départements, dont le Val-de-Marne et le Vaucluse notamment. Des journalistes ont également reçu des lettres d'insultes. La "libération de la parole raciste est extrêmement préoccupante", dénonce Gérald Darmanin. 

Le ministre confie recevoir lui-même "périodiquement, depuis plusieurs semaines, sur les réseaux sociaux ou par lettre des mots qui l'appellent Moussa", son deuxième prénom qui rend hommage à son "grand-père qui était tirailleur algérien". Gérald Darmanin soupçonne des "gens sans doute proches du candidat à l'Assemblée nationale contre moi" dans la dixième circonscription du Nord.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.