Le grand témoin, France info

François Lambert : "Le Conseil d'Etat ne peut être que de notre avis"

François Lambert, neveu de Vincent Lambert tétraplégique depuis un accident de voiture, il y a cinq ans. Il est depuis dans un état végétatif chronique au CHU de Reims. La vie de Vincent Lambert est entre les mains du Conseil d'Etat qui rendra sa décision ce vendredi pour savoir si la poursuite des soins constitue une obstination déraisonnable. Son neveu ne souhaite pas qu'on le maintienne en vie (comme son épouse), et demande l'arrêt des traitements.

(©)

Une nouvelle expertise médicale a été demandée et pourrait retarder la décision du Conseil d'Etat. Une bonne chose, estime malgré tout François Lambert.

"C'est à la fois une bonne et une mauvaise nouvelle. La bonne nouvelle serait que l'hôpital dise qu'il faut arrêter les traitements, mais ils ne le diront pas directement et demanderont à des experts de le faire, et ils seront de notre côté car sur le fond je n'ai aucun doute. Mais c'est une mauvaise nouvelle parce que cela retarde encore et qu'il y a trois experts de nommés et qu'il est possible qu'ils ne soient pas d'accord. "

"Ce qui m'a décidé c'est de voir à quel point les parents avaient idéologisé cela et à quel point ils se plantaient. A contrario, s'ils se plantaient à ce point et trouvaient des arguments à ce point méchants et destructeurs à l'égard des médecins c'est qu'ils n'avaient pas autre chose. On l'a vue dans la communauté médicale c'est assez unanime. "

(©)