Le grand témoin, France info

Catherine Simon : "La robotique c'est le prolongement d'internet sur le monde physique"

La 4e édition du salon Innorobo se tient à Lyon jusqu'au jeudi 20 mars 2014. Les entreprises du secteur et les centres de recherche y présentent leurs dernières innovations en matière de robotique. Comment les robots peuvent changer notre vie ? Réponse de Catherine Simon est l'organisatrice du salon Innorobo.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(©)

Avant de discuter avec Bruno Maisonnier, président d'Aldebaran Robotics, créateur du robot Roméo, Catherine Simon avait une vision assez étriquée du robot humanoïde. "Je pensais que c'était des robots de recherche qui permettaient de faire avancer les technologies robotiques et qu'elles iraient se déverser dans d'autres produits et services. " Mais sa vision a changé.

"Il faut penser que le robot humanoïde est l'ultime interface entre l'homme et la machine. C'est ce dont on a envie, ce sur quoi on fantasme, et si on ouvre la porte cela permettra à la robotique de service d'être présente dans tous les foyers. "

Roméo et ceux qui viendront après sont une collaboration entre l'homme et le robot. Le robot peut interagir avec l'ouvrier, exécuter les tâches pénibles pour lui permettre de travailler plus sereinement. A terme, le robot sera une sorte de majordome, de compagnon, qui permettra d'avoir une sécurité au quotidien, une aide...

Un robot est un ensemble de trois choses : des capteurs, des processeurs qui analysent les informations captées, et des actionneurs. "Vous avez une action sur le monde physique. C'est le prolongement d'internet sur le monde physique. "

Le Salon Innorobo se déroule à Lyon jusqu'au 20 mars 2014

(©)