Cet article date de plus de sept ans.

Dans un taxi, quels sont mes droits ?

écouter (5min)
Les chauffeurs de taxi ont laissé exploser leur colère la semaine dernière contre Uberpop et les VTC (véhicules de transport avec chauffeur). Si l’on entend souvent les conducteurs, on entend moins les passagers. Que dit justement la loi à ce sujet ? Quels sont mes droits quand je voyage en taxi ?
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (A de rares exceptions près (si vous êtes très chargé, ou ivre..) un chauffeur ne peut pas vous refuser une course © MaxPPP)

Vous venez de faire deux fois le tour du périph’ parce que vous vous étiez assoupis ? Le chauffeur a refusé de vous prendre parce que vous habitiez trop près? Bien souvent quand on galère pour trouver un taxi, on oublie, qu’on a aussi des droits. La profession est même strictement encadrée par la loi.

Premièrement, parce que vous êtes avant tout client, vous êtes libre de monter dans la voiture de votre choix. Même si elle n’est pas en tête de file, si vous préférez le confort d’une berline à celui d’un monospace, c’est votre droit. De toute façon, un chauffeur ne peut refuser de vous prendre.

Pas d'obligation de prendre un client ivre

Les seules fois où il peut décliner une course sont : si vous êtes à moins de 50m d’une station de taxis, si vous êtes accompagné d’un animal et si vos bagages sont trop volumineux. Oubliez donc si vous comptiez déménager en taxi... Si vous êtes ivre, le chauffeur a également le droit de dire non. Tout comme il peut le faire, si vous êtes dans la dernière demi-heure de son service et que votre trajet l’éloigne de son garage.

Deuxièmement, un chauffeur ne peut refuser qu’un passager monte devant, si sa voiture le permet. Selon la loi, il doit accepter autant de personnes qu’indiqué sur sa carte grise. En revanche, si vous êtes quatre, il peut exiger un supplément.

Le chauffeur doit privilégier le trajet le plus direct

Au bout de 25 euros de course, là, obligatoirement votre chauffeur doit vous remettre une note. Elle doit être en double exemplaire, une pour vous, une pour lui. Et comporter plusieurs informations, comme son numéro d’immatriculation, ou encore l’adresse où faire parvenir une éventuelle réclamation. Le plus souvent c’est à la préfecture.

Dans tous les cas, votre chauffeur doit vous conduire par le chemin, qu’il considère le plus direct… Attention le plus court en kilomètres n’est pas toujours plus le plus rapide.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.