Vers une revalorisation de la prime d'activité de 4% : qui est éligible ?

écouter (2min)

Le gouvernement va augmenter la prime d’activité de 4% cet été pour aider les travailleurs modestes à faire face à l’inflation. Le décryptage éco de Fanny Guinochet

Article rédigé par
Fanny Guinochet - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des employés municipaux. (MAXPPP)

D’habitude, la revalorisation de la prime d’activité intervient plutôt en février mais, face à l’envolée des prix, le gouvernement ne veut pas attendre, comme pour les pensions de retraités qui seront augmentées cet été de 4%. La prime d’activité est un complément de revenus qui vise à inciter les Français à prendre ou reprendre un travail.

Créée il y a six ans, sous François Hollande, elle est versée à ceux qui ont les plus bas salaires, qu’ils soient indépendants, fonctionnaires, agriculteurs, salariés, à temps complet ou à un temps partiel, en CDI ou en contrat précaire. En avril, cette prestation sociale avait déjà été revalorisée de façon automatique d’1,8%. Avec les 4% supplémentaires, on arrivera donc à 5,8%, soit à peu près le niveau de l’inflation. 

Le montant de la prime d'activité peut varier

Près de cinq millions personnes touchent cette prime, soit 1,5 million de plus qu’il y a quatre ans. Cela s'explique car davantage de gens travaillent et que le chômage a baissé. On se souvient, aussi, que lors de la crise des "gilets jaunes" en 2019, Emmanuel Macron avait élargi le nombre de ceux qui pouvaient la toucher. Et ça va continuer : il devrait y avoir de nouveaux bénéficiaires dans les prochains mois. Le barème de cette prime d’activité étant corrélée au Smic, et comme il a augmenté, certains travailleurs sont désormais éligibles alors qu’ils ne l’étaient pas il y a encore quelques mois. 

Le montant de cette prime est de 185 euros par mois. C'est le montant versé en moyenne mais pour une personne seule, ça peut aller jusqu’à 563 euros maximum  et pour les actifs qui ont des enfants à charge. La prime est calculée en fonction des ressources, mais aussi de la composition du foyer. Pour le budget de l’État, ça représente une enveloppe de presque 10 milliards d’euros par an. La revalorisation de 4 % de la prime d’activité doit être inscrite dans le projet de loi  "pouvoir d’achat" que le gouvernement souhaite déposer début juillet.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.