Le décryptage éco, France info

Rebond spectaculaire de la croissance américaine

On avait commencé la semaine par une grosse secousse boursière, on la termine par une bonne nouvelle, avec le rebond spectaculaire de la croissance américaine. Même les économistes en ont été surpris.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Mardi toutes les bourses dégringolaient, affolées par le net ralentissement chinois, l’état ou plutôt la fragilité de l’économie mondiale inquiétait, et donc on attendait avec une certaine impatience les chiffres de la croissance américaine pour savoir comment se comportait dans cette période d’incertitude la première économie mondiale. Et bien on n’a pas été déçu, la croissance a bondi aux Etats-Unis : 3,7% au deuxième trimestre, c’est spectaculaire, beaucoup plus que ce qu’anticipaient les économistes et c’est bien évidemment une excellente nouvelle, tous les voyants sont au vert : les Américains gardent un moral exceptionnel et ils ont consommé en masse dans un pays où le taux de chômage dépasse à peine les 5%, l’investissement qui nous fait tant défaut en France et en Europe, est reparti aussi nettement à la hausse aux Etats-Unis, signe d’une confiance en l’avenir et d’une capacité exceptionnelle à innover.

Comment expliquer cette insolente santé de l’économie américaine ?

Pour aux moins trois raisons.

La première , c’est que le pragmatisme légendaire américain a fait que la banque centrale fédérale a jeté sans délai dès le lendemain de la grave crise financière de 2007-2008, des milliards, que dis-je, des milliers de milliards dans l’économie américaine. Il y a eu une réactivité, une détermination, et un culot des institutions économiques américaines que nous ne retrouvons pas ailleurs dans le monde. Et la Federal Reserve n’a toujours pas remonté ses taux, ce qui signifie que l’argent peut continuer à couler à flots avec des taux d’intérêt extrêmement faibles.

Deuxième raison : l’économie, ce n’est pas des chiffres, ou de la simple mécanique, mais, c’est d’abord un univers mental, une culture, et il y a chez les Américains une capacité de résilience que notre vieux monde n’a pas, ou plutôt n’a plus depuis plusieurs décennies.

Enfin il y a de l’autre coté de l’Atlantique, une capacité d’adaptation et d’innovation sans égale, toutes les entreprises leaders qui façonnent la grande mutation économique que nous vivons, sont américaines et notamment les fameuses GAFA, comme Google, Apple, Facebook et Amazon. Et il y a en a des milliers derrière, tant la Silicon Valley est aujourd’hui le temple de l’innovation mondiale.

Cette bonne situation économique va avoir un impact sur la campagne électorale qui commence aux Etats-Unis ?

Oui, bien sûr, vous le savez bien Fabienne vous l’ancienne correspondante aux Etats-Unis. Le camp démocrate pourra dire en tout cas que Barak Obama avait accédé à la Maison Blanche au lendemain de la plus grave crise économique depuis 1929 et qu’il laissera le pays en pleine forme, après deux mandats. Même si les esprits chagrin remarqueront quand même que les Etats-Unis n’ont pas retrouvé le niveau d’emplois d’avant la crise. Et tous cas ces jours-ci, tous les prétendants à la Maison Blanche se ruent dans la Silicon Valley pour collecter des fonds. Et au dernier pointage, les entreprises techno donnent presque autant aux Républicains qu’aux Démocrates. Donc voilà bien un domaine où le suspens reste total. Sans doute parce que ce pays a aussi le sens du spectacle

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)