Le décryptage éco , France info

Le décryptage éco. Vers la fin de l'argent liquide

Selon une étude révélée par Le Monde, la Banque de France (qui émet les billets) estime que les paiements en liquide pourraient reculer de 20% d’ici cinq ans. Le décryptage éco de Fanny Guinochet ("L'Opinion").

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Des pièces et des billets de banque.
Des pièces et des billets de banque. (JEAN-CHRISTOPHE BOURDILLAT / RADIO FRANCE)

Les paiements en liquide pourraient reculer de 20% d’ici cinq ans en France, d'après une enquête que publie Le Monde.

C’est une tendance de fond : on utilise de plus en plus la carte bancaire pour payer, y compris de petits montants. La BCE, la banque centrale européenne, estime qu'il n’y a plus qu’un tiers du montant total des achats en France qui se fait en espèces et le paiement sans contact connaît un vrai boom – vous présentez votre carte bancaire et vous n’avez pas besoin de faire votre code –. Le paiement sans contact a été boosté par l’augmentation du plafond de paiement de 20 à 30 euros en Europe, d’ailleurs la France est championne du "sans contact".  

Dans l’hexagone, maintenant, les paiements en espèces sont limités à 1 000 € chez les commerçants et à 300 euros dans l'administration. Le gouvernement encourage la fin des espèces parce que cela veut dire aussi moins d’argent au noir qui circule, moins d’économie informelle qui échappe au fisc.   

Moins de distributeurs de billets en service

Ils se font de plus en plus rares, surtout dans le monde rural ces deux dernières années, 2 500 distributeurs automatiques de billets ont été supprimés. Ce qui ne manque pas d’inquiéter les Français. Parmi eux, les employés de la Banque de France, ou encore les transporteurs, les convoyeurs de fonds qui craignent pour leur emploi car conserver des distributeurs n’est pas rentable pour les banques, surtout quand ils sont disséminés sur de grands périmètres. Cela nécessite de parcourir de longues distances pour renflouer les machines.  

Bientôt le paiement par smartphone

La fin de l’argent liquide inquiète aussi ceux qui n’ont pas forcement accès aux services bancairesPour avoir un compte, une carte, un chéquier, il faut être solvable. Et quand on regarde le profil de ceux qui paient le plus en liquide, on s’aperçoit que ce sont les ménages qui ont les plus bas revenus. Ce sont encore les ouvriers, bien plus que les cadres.  

Bientôt on paiera même avec notre smartphone. C’est la tendance, même s’il y a encore des histoires de technologie de communication sans fil avec les serveurs à résoudre. Mais tous les opérateurs de téléphonie : Apple, Orange, Samsung, sont sur le coup. En Chine, en Asie, le paiement via le mobile est déjà monnaie courante !

Des pièces et des billets de banque.
Des pièces et des billets de banque. (JEAN-CHRISTOPHE BOURDILLAT / RADIO FRANCE)