Le décryptage éco , France info

Le décryptage éco. Les taux d'emprunt immobilier ont encore baissé

Bonne nouvelle pour ceux qui veulent faire un achat immobilier : les taux d’intérêt sont au plus bas.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Une enseigne du Crédit immobilier de France dans une agence de Nantes (Loire-Atlantique).
Une enseigne du Crédit immobilier de France dans une agence de Nantes (Loire-Atlantique). (FRANK PERRY / AFP)

C’est le moment d’acheter, la plupart des établissements bancaires ont revu leurs barèmes de prêts à la baisse le mois dernier. C’est ce que révèle une étude que vient de publier l'observatoire Crédit Logement/CSA. Toutes durées confondues, les taux moyens de prêts se sont établis en février à 1,44% selon les experts. On est dans une situation inédite puisqu’on est légèrement en-dessous de l’inflation, c’est-à-dire le niveau de hausse des prix, qui devrait être autour 1,5% cette année, voire moins. On n’a pas vu ça depuis les années 70. Attention, il faut rajouter à ces chiffres les assurances qui sont obligatoires et qui varient en fonction de l’âge de l’emprunteur, de sa santé.. etc.  

Les banques à la conquête de nouveaux clients 

Les banques profitent elles-mêmes d’excellentes conditions de financement. La Banque centrale européenne, la BCE, leur prête de l’argent à  "pas cher" avec une politique monétaire très accommodante.

Dans ce contexte, les banques cherchent à élargir leur portefeuille de clientèle. Et pour elles, le crédit immobilier reste le meilleur moyen de conquérir de nouveaux clients, des emprunteurs qu’elles sont assurées de garder, de fidéliser sur de nombreuses années et à qui ensuite elles vont vendre des services, des placements divers. Du coup, pour les bons dossiers, elles sont prêtes à rogner leurs marges.  

Des durées d’emprunts sont toujours plus longues

Elles n’ont même jamais été aussi élevées. On est à 230 mois de prêt en moyenne ce qui représente un peu plus de 19 ans d’emprunt. Aujourd’hui, 40% des emprunteurs ont même des prêts sur plus de 25 ans. Mais ce sont aussi ces durées qui permettent à ceux qui n’ont pas d’apport d’avoir accès aux prêts. Actuellement, les primo-accédants, par exemple, peuvent se voir offrir des financements avantageux. Car les banques bataillent pour les attirer ces jeunes actifs. Dans la limite du respect de la règle des 33% de capacité d’endettement, n'hésitez pas à faire jouer la concurrence entre les établissements bancaires.  

Les prix de l’immobilier continuent de flamber

Cela dépend des endroits mais on est toujours dans une tendance à la hausse dans la plupart des grandes villes de France. Le prix du mètre carré en trois ans s'est envolé : +13% à Rennes, 21% à Nantes, 22% à Bordeaux, 27% à Lyon..

Et Paris bat tous les records : d'après les spécialistes, les prix pourraient atteindre les 10 000 euros/m2 cette année, contre une moyenne actuelle déjà haute, à 9 400 euros. Ce qui est loin de compenser la baisse des taux.

Une enseigne du Crédit immobilier de France dans une agence de Nantes (Loire-Atlantique).
Une enseigne du Crédit immobilier de France dans une agence de Nantes (Loire-Atlantique). (FRANK PERRY / AFP)