Le décryptage éco, France info

Le décryptage éco. En France, les donations entre générations restent rares

Alors que le gouvernement cherche des pistes pour  inciter les Français à utiliser leur épargne, notamment en incitant les donations, l’Insee vient de publier une étude fouillée sur le sujet. Les donations sont rares : en 2018, elle concerne à peine 8% des Français. Le décryptage de Fanny Guinochet.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Les transmissions de patrimoine entre grands-parents et petits-enfants restent marginales, elles représentent moins de 10% des donations en France. Ci-contre, des grands-parents jouent au parc avec leur petit-fils. Photo d\'illustration. 
Les transmissions de patrimoine entre grands-parents et petits-enfants restent marginales, elles représentent moins de 10% des donations en France. Ci-contre, des grands-parents jouent au parc avec leur petit-fils. Photo d'illustration.  (VINCENT ISORE / MAXPPP)

Ils sont peu nombreux ceux qui ont cédé une partie de leur patrimoine de leur vivant, que ce soit de l’argent, de l’assurance vie ou un bien immobilier. Dans presque neuf cas sur 10, il s’agit de parents qui aident leurs enfants. Les transmissions entre grands-parents et petits-enfants restent marginales, elles représentent moins de 10% des donations. Ça s’explique : aujourd’hui, un parent peut donner à chacun de ses enfants jusqu’à 130 000 euros (en comptant les dons en espèces) tous les 15 ans, sans payer d’impôt. Alors que pour les grands parents, c’est plafonné à un peu plus de 31 000 euros sur la même période. Le gouvernement trouve  que ce dernier montant n’est pas assez incitatif, il réfléchit à l'augmenter pour faciliter les transmissions des grands-parents vers les plus jeunes, pour les aider à traverser la crise.  

Les donateurs sont essentiellement des retraités : près des deux tiers des donateurs a au moins 70 ans, 8% n’a pas 60 ans. Les bénéficiaires ne sont pas très nombreux non plus : moins d’un ménage sur cinq a reçu une donation, surtout des quadras et des quinquas. L’étude de l’Insee montre que les jeunes sont les grands oubliés, ils reçoivent très peu, et souvent de plus petites sommes, moins de 8 000 euros en général.  

Les donations sont très loin de concerner toutes les familles   

Les donations se font surtout dans les familles aisées, avec des revenus plus élevés que la moyenne des Français. Par exemple, le patrimoine net des donateurs s’élève à 613 000 euros en moyenne contre 239 000 pour le reste des Français. Pareil pour ceux qui reçoivent, ce sont surtout des cadres, des professions intermédiaires, très peu d’ouvriers ou d’employés. C’est bien ce qui politiquement freine aujourd’hui le gouvernement : faciliter les donations sera perçu comme un cadeau fait aux plus riches.  

Les transmissions de patrimoine entre grands-parents et petits-enfants restent marginales, elles représentent moins de 10% des donations en France. Ci-contre, des grands-parents jouent au parc avec leur petit-fils. Photo d\'illustration. 
Les transmissions de patrimoine entre grands-parents et petits-enfants restent marginales, elles représentent moins de 10% des donations en France. Ci-contre, des grands-parents jouent au parc avec leur petit-fils. Photo d'illustration.  (VINCENT ISORE / MAXPPP)