Le décryptage éco , France info

Le décryptage éco. Carrefour ouvre à son tour ses hypermarchés le dimanche

La chaîne d'hypermarchés doit valider un accord avec les syndicats, jeudi. Le décryptage de Fanny Guinochet.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
L\'hypermarché Carrefour du centre commercial Toison d\'or, à Dijon (Côte-d\'Or), le 3 août 2016.
L'hypermarché Carrefour du centre commercial Toison d'or, à Dijon (Côte-d'Or), le 3 août 2016. (MAXPPP)

Carrefour devrait réussir à ouvrir le dimanche matin ses hypermarchés. En début d’année, le groupe avait présenté un projet d’accord aux syndicats qui avait été retoqué. Cette fois ce devrait être la bonne. Le projet négocié depuis la rentrée devrait être validé jeudi 16 novembre par les syndicats.

C’est Alexandre Bompard, le nouveau PDG de Carrefour et ancien PDG de la Fnac, qui a porté le sujet. L’ouverture le dimanche fait partie de son plan de relance de Carrefour, qui est un peu à la peine.

Cet accord devrait concerner une trentaine de magasins, sur plus de 200 au total, dans les zones où d’autres hypermarchés sont ouverts le dimanche. Carrefour était un des rares distributeurs français à ne pas avoir d'accord sur l'ouverture dominicale.

Des ouvertures encadrées par la loi Macron

C’est la loi Macron de 2015 qui a boosté l’ouverture des magasins le dimanche. Avec notamment la création de zones touristiques internationales, dans lesquelles les magasins peuvent ouvrir tous les jours de la semaine. A Paris il y en a 12, souvent près des monuments.

Sur les zones touristiques, Bercy, vient de publier quelques chiffres. A Paris, deux ans après la loi Macron, plus d'un quart des commerces dans ces zones ouvrent leurs portes le dimanche. C’est 62% de plus qu'avant la loi.

Des contreparties pour les salariés

Avec une limite quand même. C’est que selon la loi, pour faire travailler leurs salariés le dimanche, les enseignes doivent signer des accords majoritaires et négocier des contreparties salariales. Ce qui n’est pas facile, on le voit chez Carrefour.

Ces contreparties qui sont souvent intéressantes, puisque ce sont des majorations de salaires pour les volontaires. Chez Carrefour, la majoration est de 100%, contre 80% proposés l'an dernier. Les contreparties peuvent aller jusqu’à une aide à la garde d’enfants, et des embauches dédiées à la fin de semaine.

Pour autant, est-ce que les gens consomment plus ? Les professionnels disent que le dimanche est une journée où ils font leur meilleur chiffre d’affaire. Il y a des attentes fortes des consommateurs, notamment des jeunes et des urbains qui, de toutes façons, se tournent vers les ventes en ligne.

L\'hypermarché Carrefour du centre commercial Toison d\'or, à Dijon (Côte-d\'Or), le 3 août 2016.
L'hypermarché Carrefour du centre commercial Toison d'or, à Dijon (Côte-d'Or), le 3 août 2016. (MAXPPP)