INFO FRANCEINFO. Covid-19 : Lactalis n'a pas souffert de la crise, bien au contraire

écouter (2min)

Le 1er groupe laitier mondial publie mardi ses résultats annuels. En avant-première, franceinfo vous les révèle : un chiffre d’affaires en augmentation de 6 % malgré la crise sanitaire. C'est le décryptage éco de Fanny Guinochet.

Article rédigé par
Fanny Guinochet - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le siège du groupe français Lactalis, à Laval (Mayenne). (DAMIEN MEYER / AFP)

La pandémie de Covid-19 n’a pas pesé sur l’activité de Lactalis - qui possède Bridel, Président, Lactel- . Au contraire, le producteur français de produits laitiers a vu la demande de fromages, de lait, de beurre vendus en grande surface augmenter. Son chiffre d'affaires bondit de 6% en 2020. Il faut dire que pendant les confinements, les Français ont plus cuisiné, fait des gâteaux maison, ont consommé plus de pâtes que d’habitude et donc acheté par exemple beaucoup plus d’emmental râpé.

Adapter les chaînes de production

D’ailleurs, pour répondre à la demande des familles, Lactalis a dû repenser les proportions de ses paquets de fromage et privilégier ceux de 500 grammes plutôt que 250. La marque a adapté ses chaînes de production. Autre changement : avec la crise, les ventes de produits "plaisir" se sont envolées : les crèmes au chocolat, mais aussi les camemberts ou encore les coulommiers.

En revanche, avec la fermeture des restaurants, Lactalis a perdu de l’activité. Mais l’un dans l’autre, l’enseigne devait en 2020 dépasser les 21 milliards d’euros de chiffre d’affaires. Soit mieux qu’en 2019.

1 500 embauches en France

Lactalis compte 260 laiteries et fromageries dans le monde, dont 66 en France. Et fort de ses bons résultats, le groupe va poursuivre son expansion, notamment à l’international, où il réalise aujourd’hui 80 % de son chiffre d'affaires.

Sa stratégie est de racheter des enseignes comme Leerdammer, la marque hollandaise, détenue jusqu’alors par le groupe Bel. Cette acquisition permet à Lactalis de s’implanter encore un peu plus aux Pays-Bas.

Et si le producteur de produits laitiers compte 85 000 salariés dans le monde, dont 15 000 dans l’hexagone, il prévoit aussi de grossir en France. D’après nos informations, il va embaucher cette année 1 500 personnes dont plus de la moitié en CDI. Ainsi qu’un millier d’alternants. 

Un scandale dont on ne parle plus

Il est loin le temps du scandale sanitaire. Pourtant, en 2017, l’affaire des laits infantiles contaminés à la salmonelle dans l'usine Lactalis historique de Mayenne avait fait grand bruit. Et avait jeté un coup de projecteur inattendu sur ce groupe familial connu pour sa culture du secret, dirigé par un représentant de la troisième génération. Emmanuel Besnier avait fait la une des journaux.

L’enquête est toujours en cours, mais avec le Covid-19, elle prend du retard. Le procès ne devrait pas se tenir avant  2022 ou 2023.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Le décryptage éco

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.