Emmanuel Macron est-il "le président du pouvoir d'achat", comme le dit Jean Castex ?

écouter (2min)

Selon le Premier ministre, le pouvoir d’achat des Français a progressé deux fois plus vite sous ce quinquennat que lors des précédents. Est-ce que c’est la réalité ? Le décryptage de Fanny Guinochet.

Article rédigé par
Fanny Guinochet - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Un chariot rempli à une caisse de supermarché. (JULIO PELAEZ / MAXPPP)

"Le président de la République est le président du pouvoir d'achat", a estimé Jean Castex au moment d'annoncer, jeudi 21 octobre sur TF1, une "indemnité classe moyenne" pour répondre aux inquiétudes sur la flambée des carburants et le pouvoir d'achat. Et il l'assure : "grâce à la politique menée par Emmanuel Macron", le pouvoir d’achat des Français a progressé deux fois plus vite sous ce quinquennat que lors des précédents.

Si on se réfère à l’étude publiée au début du mois par la direction du Trésor, organisme rattaché à Bercy, le pouvoir d'achat des Français a bien augmenté sous ce quinquennat. Elle montre que, malgré le trou d’air économique de 2020-2021, le niveau de vie des Français, c’est à dire l’ensemble des revenus disponibles, a progressé sur ce quinquennat entre 1,8 et 4%. Et toutes les catégories de Français en ont bénéficié, notamment les plus modestes qui ont vu leur revenu progresser de 4% alors que pour les plus riches, c’est moitié moins. Cette progression du niveau de vie résulte à la fois des baisses d’impôts sur le revenu, de la suppression de la taxe d’habitation, mais aussi de la revalorisation de certaines prestations, comme la prime d’activité ou le minimum vieillesse.

Une autre étude récente va aussi dans ce sens, celle de l’Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE). Selon ses calculs, le pouvoir d’achat moyen des ménages a augmenté de 334 euros par an pendant ce quinquennat. Soit une hausse de 1% en moyenne par an. C’est plus que sous le mandat Hollande où la hausse a été de +0,2% par an selon l’OFCE – il y avait eu de l’austérité fiscale sous François Hollande. Et plus, aussi que sous le mandat de Nicolas Sarkozy qui, lui, avait connu une récession économique après la crise financière de 2008.    

Une majorité de Français pensent que leur pouvoir d’achat s'est dégradé

Reste que trois Français sur quatre ont le sentiment que leur pouvoir d’achat s’est dégradé depuis un an, selon une enquête Odoxa réalisée pour France Bleu. C’est tout le problème pour le gouvernement. Le pouvoir d'achat, c'est comme la météo, ou le sentiment d’insécurité : il y a la réalité et le ressenti. On est toujours plus marqués par les hausses quotidiennes, que vous voyez en allant souvent à la pompe, que par une baisse ou même une suppression de la taxe d’habitation : on ne se souvient pas tous les jours qu’on ne la paie plus.

Ces calculs restent des moyennes, car cela dépend des profils individuels et le ressenti n’est pas le même si vous êtes riche ou pauvre : 334 euros de plus pour quelqu’un au RSA, cela n’a pas la même valeur que pour quelqu’un qui gagne 5 000 euros par mois. Face à ces contraintes, le gouvernement ne veut pas voir, à quelques mois de la présidentielle, son bilan fragilisé, d’où le déploiement de mesures, de chèques énergie, d’indemnités inflation pour aider les Français à boucler leurs fins de mois.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.