Vacances : en avion, la taille de votre valise peut vous coûter cher

écouter (3min)

C'est l'été. Beaucoup partent en voyage en avion, avec une préoccupation relatvement nouvelle : que faire de ses bagages ? Les règles des compagnies aeriennes ont beaucoup changé ces dernieres années. 

Article rédigé par
Hervé Cabibbo (60 millions de consommateurs) - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Des passagers s'apprêtent à prendre un avion. (VANESSA MEYER / MAXPPP)

Quelle valise laisser en soute et quel sac prendre avec moi en cabine ? Pas si simple de répondre à cette double question aujourd’hui tant les règles sur les bagages en avion ont évolué en quelques années. Avant, le bagage cabine, c’était au maximum une petite valise à roulettes qui se rangeait au-dessus des sièges dans le compartiment prévu à cet effet. Aujourd’hui, il faut surveiller sa dimension et son poids, et vérifier les règles de la compagnie. Il y a d’ailleurs des signes qui ne trompent pas, quand ces compagnies ne parlent plus de bagage cabine mais de "petit sac personnel",de "petit bagage à main" ou encore d’"accessoire"

Concrètement, si vous prenez Air France, le bagage cabine en classe éco, c’est la petite valise à roulettes, de dimensions 55 × 35 × 25 cm pour un poids maximum de 12 kg, accessoire compris (un sac à main ou un parapluie par exemple). Chez sa filiale low cost Transavia, c’est la même valise mais avec un poids limité à 10 kg. Du côté des autres compagnies low cost, ça se corse. Chez EasyJet, seul le "petit bagage à main" de dimensions 45 × 36 × 20 cm est gratuit. Pour un bagage standard, il faut payer sa place plus cher ou être abonné. Chez Ryanair, pour voyager gratuit, le bagage doit être encore plus petit, 40 × 25 × 20 cm, et être placé sous le siège. Chez Volotea, il reprend un peu de volume, 55 × 40 × 20 cm, mais il doit être enregistré au comptoir avant le départ, sinon c’est facturé 50 euros.

Gare aux frais si vous n'achetez pas les options en ligne

Et si votre bagage dépasse le gabarit, gare à la facture. EasyJet, par exemple, peut facturer un surcoût de 29 à 58 euros par bagage si cela est constaté au comptoir d'enregistrement. Idem pour Ryanair.

Il vaut mieux éviter de laisser ses bagages en soute si l'on ne dispose pas d’un billet avec bagage. Car le bagage en soute est devenu progressivement optionnel sur toutes les grandes compagnies aériennes, par exemple chez Air France quand on achète un billet au tarif "light". Si on n’y prend pas garde au moment de l’achat du billet, notamment si l’on est passé par un comparateur, on peut donc oublier ce détail. Il faudra alors compter quelques dizaines d’euros pour rajouter un bagage, sur le site de la compagnie, et si on attend le jour du départ à l’aéroport, encore un peu plus : 15 euros sur internet et 30 euros à l'aéroport pour un bagage de 23 kg chez Air France.

ChezEasyJet, le bagage en soute vous coûtera de 8,99 à 11,99 euros si vous payez l'option en ligne, lors de l'achat du billet, et 58 euros si vous ne vous décidez qu'une fois à l'aéroport, au moment de l'enregistrement. Chez Ryanair, le bagage en soute de 10 kg est facturé 35,99 euros si vous vous décidez à l'aéroport.



Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.