franceinfo conso. Pains industriels : trop de sel, d'additifs et trop de résidus de pesticides...

écouter (5min)

L'info conso aujourd'hui est consacrée aux pains industriels, avec Patricia Chairopoulos, journaliste au magazine "60 Millions de consommateurs" qui publie une enquête sur l'offre de pains industriels qui se diversifie de plus en plus, et une consommation à la hausse, surtout depuis la crise sanitaire. La qualité laisse à désirer. 

Article rédigé par
Patricia Chairopoulos - franceinfo - Jules de Kiss
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Le rayon pains et pains préemballés dans un supermarché. (Illustration) (FRED DUFOUR / AFP)

Le magazine 60 Millions de consommateurs a testé pour son enquête publiée début septembre, pains de mie aux céréales, pains à burger, hot-dogs, bagels, ces pains industriels que les Français consomment de plus en plus. Patricia Chairopoulos, journaliste à 60 Millions de consommateurs décrypte cette enquête où 28 produits ont été passés au crible. 

franceinfo : L'offre de ces pains industriels s'est multipliée depuis quelques années…

Patricia Chairopoulous : Déjà, il y a une tendance à la hausse pour les pains préemballés, spéciaux, et le confinement n’a pas freiné cette hausse, loin d’en faut.  C’est même encore mieux pour les spécialités de type bagels et pains hot dog, qui permettent de faire du soi-même ! Il y a aussi l’aspect praticité, notamment pour le déjeuner où ils permettent de se préparer facilement un sandwich personnalisé.

Le pain de mie, surtout, est consommé par 87% des Français, selon les derniers chiffres de la Fédération de la Boulangerie, et il remplace pour un consommateur sur deux le pain frais, du moins de façon occasionnelle  

Il y a de grandes disparités entre les produits  ?   

Nous avons évalué 28 produits répartis sur quatre familles : pains de mie aux céréales, pains burger, bagels et pains pour hot dog. Notre objectif était de vérifier si la qualité nutritionnelle était au rendez-vous, et si ces produits ne contenaient pas de molécules indésirables, en particulier de résidus de pesticides. Et oui, sur une même famille, les résultats vont en gros de 15/20 à 9/20, sachant que les teneurs en fibres et la présence ou non de contaminants, sont les deux principaux critères discriminants entre les produits.  

Sucre et sel gâchent la recette ?  

Oui et non… Concernant les sucres ajoutés de type saccharose ou sirop de glucose, on en trouve dans la grande majorité des références, excepté deux pains de mie aux céréales. Mais globalement, les quantités de sucres restent raisonnables, même dans les deux familles les plus sucrées que sont les bagels et les pains pour hot dog ; ils affichent une moyenne de 7,3 grammes de sucre/100grammes, ce qui reste relativement faible.

Il en va autrement pour le sel, le gros point noir de cette catégorie d’aliments industriels. L’industrie agroalimentaire l’utilise comme exhausteur de goût, sinon ces produits seraient trop fades. La moyenne de nos produits est à 1,1 g de sel/100 grammes ; ce qui signifie que la plupart de ces pains sont trop salés ! Rappelons que les recommandations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande un maximum de 5 g de sel par jour. Avec, par exemple, trois tranches de pain de mie aux céréales, on atteint déjà près de 25% des besoins journaliers !   

Quels sont les risques pour la santé ?  

En soi, aucun produit ne s’avère dangereux pour la santé. C’est plutôt la consommation quotidienne, ajoutée aux autres produits industriels que l’on ingère, qui peut poser problème sur le long cours, en particulier l’ingestion de sel en excès ; trop de sel augmente les risques de maladies cardiovasculaires. Côté pesticides, l’un des résidus détectés dans plusieurs produits, pains de mie, hot dog et bagels est la cyperméthrine, un insecticide classé irritant et potentiel perturbateur endocrinien.

Heureusement, aucun des résidus de pesticides retrouvés, issus de la culture et du stockage du blé, ne dépasse les limites autorisées. Mais cette omniprésence (seuls six produits sur 28 n’en contiennent pas, des bios mais aussi des conventionnels), outre de rappeler le trop large usage des pesticides, pose le problème de l’exposition répétée sur le long cours.  

A quoi faut-il également faire attention ?  

A la composition, et notamment au nombre d’additifs. S’agissant de produits industriels, cette présence n’est pas très surprenante : hormis quelques pains de mie aux céréales et pains pour burger qui s’en passent, ces produits contiennent entre un et quatre additifs, même certains s’affichant diététiques. Il s’agit surtout d’émulsifiants et d’agents texturants, destinés à rendre les pains plus moelleux plus longtemps, souvent d’un correcteur d’acidité, utilisé pour conserver la farine.

Sinon, ne comptez pas dessus pour faire le plein de fibres : ces produits pourtant céréaliers en contiennent peu, surtout les pains pour hot dog et des bagels qui sont souvent en deçà de 3g/100grammes, alors qu’il est recommandé d’ingérer 30 grammes de fibres par jour.

Conclusion ?

Malgré des Nutri-Score corrects, A et B en majorité mais quelques C et D sur des pains pour hot dog et des bagels, il faut éviter de manger quotidiennement ce type de produits, d’abord à cause des teneurs en sel trop élevés. Ensuite, dans une même famille de produits, autant choisir ceux qui se passent d’additifs, il y en a !  

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers franceinfo conso

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.