Cet article date de plus d'un an.

franceinfo conso. Comment (bien) choisir ses lunettes de soleil ?

Le soleil est un ennemi pour les yeux. Pourtant, beaucoup de Français font passer l’esthétique et la marque avant la protection UV dans le choix de leur paire de lunettes de soleil. 

Article rédigé par franceinfo - Sophie Coisne (60 millions de consommateurs)
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Des lunettes de soleil face au soleil. (AURÉLIE LAGAIN / RADIO FRANCE)

À la mer comme à la montagne, nos yeux ont bel et bien besoin d’être protégés contre les UV, car ils sont toxiques pour la rétine notamment. Quant à la lumière visible, celle qui nous éblouie, elle est soupçonnée d’être liée à une maladie dégénérative qui se développe avec l’âge, la DMLA (dégénérescence maculaire liée à l'âge).

Alors, comment bien choisir sa paire ? En protection solaire, il existe cinq indices selon le degré de filtration de la lumière : de la classe 0 à la classe 4. Privilégiez les classes 3 et 4. Avec les catégories 1 ou 2, vos lunettes n’auront qu’un intérêt esthétique. Pour les sports nautiques, un indice 3 suffit. Mais si vous êtes très sensibles à l’éblouissement liée à la réverbération de l’eau préférez la classe 4. 
En revanche, pas question de conduire avec une paire de classe 4 : elle serait bien trop sombre pour être sûre, et c’est d’ailleurs interdit par la loi. 

Comment reconnaître de bonnes lunettes ?

Il ne faut pas payer cher pour avoir de bonnes lunettes solaires. Les tests menés par 60 millions de consommateurs  montrent que la qualité peut exister à petits prix : des lunettes d’enseignes spécialisées dans le sport offrent de bonnes performances en catégorie 3 pour une vingtaine d’euros.

Mais il faut être vigilants : avant d’acheter, vérifiez que le sigle CE est présent sur la paire. Et que l’étui contient une notice en français précisant la classe de protection des verres. C’est le seul moyen d’être sûr que le produit est conforme. 

Enfin, si votre enfant ne veut pas porter ses lunettes de soleil. Que faire ? Insistez et faites-lui porter des lunettes de classe 3 ou 4. Car l’exposition au soleil dans l’enfance très toxique pour la rétine, un peu comme les coups de soleil. Les UV peuvent causer des dommages irréversibles.    

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.