Consommation : renvoyer un matelas après une période d'essai peut être assez compliqué

écouter (3min)

Pouvoir rendre un matelas 100 jours après son achat s’il ne convient pas, cela peut être vraiment tentant. Surtout, si on l’a acheté sur internet, sans possibilité de l’essayer donc. Mais est-ce que cela vaut le coup ?

Article rédigé par
Sylvie Metzelard (60 millions de consommateurs) - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une usine de fabrication de matelas  à Noyen-sur-Sarthe (Sarthe).
 (JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP)

Emma, Eve sleep,  Simba, Tempur, La compagnie du lit pour ne citer que quelques noms : les entreprises sont de plus en plus nombreuses à proposer la possibilité d'essayer son matelas pendant 100 jours. Mais attention, les conditions ne sont pas les mêmes partout et comme toujours, mieux vaut lire toutes les conditions générales de vente, même si c’est fastidieux.

Nous avons reçu de nombreux témoignages de mécontents à 60  millions de consommateurs. Une lectrice par exemple nous a écrit que sa demande pour être acceptée devait être assortie de photos, nomment d’une étiquette censée se trouver sur le matelas et qu’elle n’a jamais retrouvée. Attention aussi aux marques qui ne reprennent le matelas que si l’achat a été fait sur son propre site, pas sur une autre plateforme. Cette offre de retour n’est généralement pas valable sur tous les modèles non plus. Par ailleurs, rendre son matelas ne veut pas forcément dire être remboursé, cela peut vouloir dire échangé (et pas pour un modèle à prix inférieur). 

Le retour peut se révéler plus difficile que prévu

L’opération retour dépend un peu du vendeur et du soin que vous aurez pris du matelas. Déjà, il faut contacter le fabricant par mail ou via un formulaire de renvoi, accessible depuis les conditions générales de vente. Après avoir renseigné une date de reprise et le lieu d’enlèvement, le matelas est récupéré chez vous.  Mais attention cette opération peut avoir un coût : 50, 60 voire 150 euros. Et si le matelas n’est pas renvoyé en état comme neuf, des marchands comme Tediber, Emma ou La Compagnie du lit se réservent le droit de ne pas le rembourser ou l’échanger.

Mieux vaut donc ne pas oublier d’utiliser une alèse durant toute la période d’essai, conserver l’emballage d’origine, la facture d’achat. Il faut savoir que même la notice peut être réclamée. Mais fort de ces précautions, vous pourrez dormir sur vos deux oreilles. Reposez-vous bien !

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.