Consommation : comment choisir une huile d'olive de qualité ?

écouter (3min)

Les Français consomment environ 120 000 tonnes d’huile d’olive chaque année. Mais seulement 5 000 tonnes sont produites dans le sud du pays. 

Article rédigé par
Elodie Toustou (60 millions de consommateurs) - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des olives destinées à faire de l'huile à Estézargues (Gard). (M ESDOURRUBAILH / MAXPPP)

Comptez entre 16 et 30€ le litre pour ces huiles vierges ou vierges extra à retrouver en épiceries ou sur les marchés. Mais dans ces derniers, gare aux entourloupes. L’an dernier, France Olive, l’association française interprofessionnelle de l’olive, a contrôlé incognito 74 points de vente, dont la moitié était des marchés. Résultat ? 33 dossiers ont été remontés à la Répression des fraudes. Parmi les combines constatées, des discours mensongers sur l’origine, mais aussi des huiles d’olive présentées comme "vierges" mais qui étaient coupées avec une huile moins chère, comme du tournesol ou du colza. 

Comment reconnaître une huile d’olive française de qualité ? 

Si vous trouvez à 12 ou 13€ le litre d'huile d'olive dite française sur les marchés, il y a de fortes chances qu’elle soit espagnole. Vous aurez l’impression de faire une bonne affaire mais en réalité vous la paierez très cher, parce que ce sera la même que celle vendue 7€ le litre dans les supermarchés.

Pour ne pas tomber dans le panneau, scrutez les étiquettes : une adresse dans le sud de la France ne suffit pas. Recherchez la mention d’origine de l’huile d’olive. Elle est obligatoire et strictement définie. Pour avoir le droit d’écrire huile d’olive de France sur le devant de la bouteille, il faut qu’elle soit extraite dans un moulin français à partir d’olives récoltées en France.

Dans l’idéal, préférez les huiles d’olive ayant décroché une appellation d’origine protégée, la fameuse AOP. Il en existe huit dont celle de Provence, de Nice, de Nîmes, de Corse ou encore de Nyons. Dernier conseil : passez votre chemin si les bouteilles sont exposées en plein soleil. Celui-ci fait rancir les huiles et les vrais producteurs le savent bien. Eux ne prendront jamais le risque d’altérer leur si précieux nectar. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.