"L’âme de mon père était immense" : rencontre exceptionnelle entre Laura Smet, la fille de Johnny Hallyday, et Nelly, fan absolue

L’anniversaire de Johnny Hallyday est le 15 juin, une date symbolique pour ses nombreux admirateurs. Pour lui rendre hommage, franceinfo publie un nouveau podcast ; "La vie de Nelly". La rencontre entre Laura Smet et Nelly, fan de Johnny.
Article rédigé par Benjamin Illy
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 8 min
Franceinfo a réuni Laura Smet, fille de Johnny Hallyday, et l'une des plus grandes fans du rockeur français, Nelly. (BENJAMIN ILLY / RADIO FRANCE)

Avant de revenir sur cette rencontre unique, parlons un peu de Nelly. Je la connais depuis bientôt sept ans. Sur franceinfo, vous l’avez déjà entendu plusieurs fois parler de Johnny, avec émotion. Notamment le 6 décembre 2017, quand la France, sonnée, a découvert au petit matin que le rockeur nous avait quitté. Depuis, j’avais cette idée fixe : raconter un jour toute l’histoire de Nelly, La vie de Nelly, une retraitée modeste, 73 ans, fille de Saint-Denis (93), fan de Johnny évidemment, longtemps bénévole aux Restos du Cœur, dont elle-même a été bénéficiaire.

Ce podcast, à travers Nelly, raconte un peu la France. Son quotidien à Saint-Denis en dit long. Avec elle, c’est toujours rock’n’roll, entre rires et larmes, à l’image de ce moment précieux que lui a accordé Laura Smet, la fille de son idole. Un coup de fil et quelques SMS auront suffi à la convaincre de rencontrer Nelly.

"Nelly, je vous présente Laura Smet"

À peine arrivée au cœur de Paris, Nelly m’asticote : "Il y a bien longtemps que je n’avais pas fait confiance comme ça à un mec ! Voilà qu’il m’emmène à l’hôtel le gamin !" Nelly ne sait pas où on va. Et le "gamin" c’est moi, le journaliste qui tente de garder la surprise jusqu’au bout. Nelly s’accroche à mon bras alors que nous nous engouffrons dans les couloirs feutrés de l’hôtel. Le serveur nous guide jusqu’à une belle dame aux yeux bleus, qui nous dévisage, un peu timide, visiblement émue. C’est Laura Smet, la fille de Johnny Hallyday.

Nelly se tourne vers moi, sidérée. Elle a du mal à réaliser; alors je l’aide un peu : "Nelly, je vous présente Laura Smet". Nelly lâche un "oh mon Dieu !", puis elle fond en larmes. Pour Laura Smet, le réflexe est immédiat, elle prend Nelly dans ses bras. Nelly lui glisse à l’oreille "que tu es belle", la voix pleine de sanglots. Et puis elle distribue les mouchoirs, car elle n’est pas toute seule à pleurer.

Les deux femmes se mettent d’accord immédiatement : elles se tutoient et Laura explique pourquoi elle voulait voir Nelly : "J'ai vu la façon dont tu parlais de mon papa, ça m’a plu, j’aime ta sincérité, j’aime ton côté cash-pistache !" Cash-pistache, c’est une parfaite définition de Nelly. Elle le prouve dans la foulée s’adressant à Laura : "Excuse-moi, mais c’est la tête de ton père que j’ai vue !". Laura approuve : "Le matin, je sais que je lui ressemble pas mal !". "Bon la prochaine fois, je te cueille au saut du lit !", plaisante Nelly. On a rangé les mouchoirs, tout le monde se marre. La fille et la fan ne se connaissent pas, mais cette rencontre ressemble à des retrouvailles : "Un petit peu puisqu’on aime la même personne", pour Laura, c'est une évidence.

Laura Smet enlace Nelly, une retraitée de 73 ans, à Saint-Denis, en région parisienne. (BENJAMIN ILLY / RADIOFRANCE)

"Je n’ai jamais manqué de Papa"

Nelly veut savoir quel papa était Johnny Hallyday : "Il te chantait des chansons ? Il te chantait des berceuses ?". Laura Smet confirme : "Moi, je n'ai jamais manqué de papa, il me chantait des berceuses, il me prenait dans ses bras. Je me souviens surtout de sa respiration [...]. Il avait une respiration de fumeur, mais c’était plutôt réconfortant quand j’étais petite, il y avait un truc animal." Laura va plus loin dans les souvenirs d’enfance, quand elle regardait des films d’horreur avec son père. Johnny éloignait alors les copains venus lui rendre visite. Quand elle raconte, Laura prend la voix du rockeur, une imitation proche de la perfection : "Je n'en ai plus rien à foutre, cassez-vous, je suis avec ma fille !".

La fille et la fan sont déjà devenues copines. Laura montre une photo de son fils à Nelly. Cette dernière lui montre à son tour son petit-fils qui s’égosille sur Allumez le feu et une vidéo d’elle-même lors d’une performance au karaoké, dans sa résidence pour séniors à Saint-Denis. Nelly chante Gabrielle, bandana sur la tête. Laura, avec un immense sourire, valide son déhanché.

La proximité est totale. Laura m’explique très sincèrement qu’elle n’a jamais eu de mal à partager son père avec ses fans : "C’était comme la famille, les fans".Nelly et Laura échangent ensuite leurs souvenirs de concerts.

"J’étais amoureuse de mon père quand il chantait sans guitare, sans rien, juste sa voix. 'Non je ne regrette rien', c’était quelque chose !"

Laura Smet

Fille et fan à la fois donc. Nelly acquiesce et les larmes reviennent. Depuis la mort de Johnny Hallyday en 2017, Nelly se pose une question. Elle m’en a souvent parlé. Finalement, plus de six ans après, c’est Laura Smet qui lui répond. La question de Nelly : "Je voulais savoir comment était habillé ton papa quand il est parti, est-ce que tu sais ?" Laura : "Il était habillé en costume, il était très beau. Je vais te révéler un truc. Je n’avais jamais vu de mort avant [...], quand je suis rentrée je me suis dit : 'mais ce n’est pas mon père, il est beaucoup plus petit'. Son âme était tellement grande [...], mais là, j'ai vu un corps qui était beaucoup plus petit que mon père".

Laura continue : "Ça se voyait qu’il n’avait pas souffert, son visage n’était pas du tout crispé." Elle apporte encore quelques précisions à Nelly : Johnny portait donc un costume noir, une chemise blanche, "très beau, très élégant, coiffé comme d’habitude, mais le corps beaucoup plus petit parce que l’âme de mon père était immense." Du fond du cœur, Nelly remercie Laura. Elle ne lâche plus son mouchoir.

"Tu es allée à Saint-Barth ou pas?"

C’est Laura qui pose les questions maintenant. Elle veut savoir si Nelly a pu se rendre à Saint-Barthélemy où est enterré Johnny Hallyday. La réponse est non : avec sa petite retraite, Nelly n’en a pas les moyens, c’est pourtant "un désir profond". Nouvelle confidence de Laura Smet, elle-même n’y est pas retournée depuis 2017, "parce que c’est loin." Nelly ose lui dire que "nous les fans, on n'est pas trop content qu’il soit enterré là-bas". Laura l'assure : "Moi, je ne savais pas qu’il allait être enterré là-bas [...] ça fait un peu loin pour aller le voir."

Je me tourne vers Laura, inquiet. Avant l’interview, je lui avais promis que nous n’irions pas sur ce terrain-là. Elle me rassure : "Ça, tu peux le garder. Parce que c’est vrai, parce que ça vaut pour tous les gens qui ont eu des parents enterrés loin." Nelly relance : "C'était vraiment sa volonté ?". Laura : "Je n’en ai aucune idée, j’essaye de me dire que ça l’était pour le vivre."

Cette rencontre dure depuis plus d’1h30. Laura doit y aller, mais prend le numéro de téléphone de Nelly qui est aux anges. Derniers bisous, derniers câlins entre la fille et la fan : "Pas le dernier !" me reprend Laura Smet. Nelly et elle se sont fait une promesse : elles vont se revoir. Ça y est, Laura est partie, Nelly n'en revient pas : "Oh la vache, elle est incroyable cette fille !". Dans la voiture, alors que je ramène Nelly à Saint-Denis, on écoute Laura. Nelly s’adresse directement à son idole : "Tu peux être fier de ta fille Johnny."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.