Réformes de retraites : en coulisses, les réponses de François Bayrou font grincer des dents

écouter (3min)

Le ton monte sur la question des retraites. Alors que la Macronie se divise sur la méthode, beaucoup accusent désormais le MoDem et François Bayrou de vouloir torpiller le projet du président. Le brief politique de Jean-Rémi Baudot.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
François Bayrou et Emmanuel Macron au palais de l'Elysée à Paris le 21 juin 2022 (LUDOVIC MARIN / POOL / AFP POOL)

C’est la conséquence d’une séquence qui commence à devenir longue sur les retraites : des consultations, des rendez-vous... qui, pour l’heure, n’accouchent d’aucune décision ou réforme précise. Et c’est dans ce contexte qu’au sein de la majorité, François Bayrou, continue de faire entendre sa petite musique. Lundi encore sur franceinfo, le patron du MoDem s’est à nouveau opposé à un passage en force sur les retraites. Mais ses sorties commencent à chauffer les esprits.

>> Dans la peau du "49.3"

Et on peut entendre des mots très durs qui visent directement François Bayrou, pourtant proche du chef de l'Etat. "Il risque de faire péter la majorité. Ne pas suivre le Président serait un acte de défiance", grogne un très haut cadre Renaissance à l’Assemblée. Au sein du gouvernement, même agacement : "Disqualifier l’utilisation du budget de la Sécurité sociale pour réformer les retraites, c’est donner des arguments à nos opposants", dénonce un conseiller, qui finit par s’agacer : "Il va finir par faire se retourner l’opinion". 

Ambiance tendue en Conseil des ministres

Il ne fait pas bon avoir une voix discordante actuellement en Macronie. Et cette irritation est aussi visible tout en haut. Ainsi, lors du Conseil des ministres, Emmanuel Macron en personne a mis un coup de pression sur ses ministres et sa majorité. selon des propos rapportés, le président a rappelé qu’il avait été élu sur un programme des réformes des retraites. Et il a expliqué, en somme, que la place de ceux qui râlent pourrait tout aussi bien être en dehors du dispositif. Il parait qu’on entendait les mouches voler en Conseil des ministres. 

Alors, quandEmmanuelMacron va-t-il clarifier ses intentions sur les retraites ? Si tout va bien, ce n’est plus qu’une question d’heures. Mercredi 28 septembre, le chef de l’Etat doit recevoir, à l’Elysée, les ministres et présidents de groupe de la majorité concernés par la réforme des retraites. Il se dit que c’est là que le président pourrait trancher son projet de réforme, sur le fond comme sur la forme. Mais après plusieurs semaines de flou, cette réforme pourrait manifestement laisser des traces dans la majorité. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.