Le brief politique, France info

Présidentielle de 2022 : chez les Républicains l'idée d'une primaire refait surface

Alors que la succession de Laurent Wauquiez se jouera en octobre (les dates seront confirmées mardi soir lors d'un bureau politique), plusieurs élus jugent qu’une nouvelle primaire est inévitable en vue de 2022.

Un homme devant le logo du parti Les Républicains, le 8 juin 2016, à Saint-Andre-lez-Lille (Nord). 
Un homme devant le logo du parti Les Républicains, le 8 juin 2016, à Saint-Andre-lez-Lille (Nord).  (PHILIPPE HUGUEN / AFP)

Est-ce qu'il y aura une primaire pour désigner le candidat des Républicains à l'élection présidentielle de 2022 ? Pourtant inscrite dans les statuts du parti, les détracteurs de la primaire voulaient l'enterrer après le fiasco Fillon de 2016. Mais Christian Jacob fait désormais figure de favori pour remplacer Laurent Wauquiez. Le chef de file des députés LR n'a pas d'ambition présidentielle pour 2022. De quoi apaiser les esprits en repoussant à plus tard la question de la ligne politique. Conséquence : "C'est lors de la primaire qu'il faudra trancher", explique un cadre du parti qui est favorable à une primaire fermée, réservée aux seuls adhérents.

"Pas suffisant" pour un autre responsable du mouvement qui ne veut qu'un seul candidat de la droite et du centre en 2022. Autrement dit, organiser une compétition entre le candidat des Républicains et les autres candidats "hors parti". Cela pourrait être potentiellement Xavier Bertrand et Valérie Pecresse pour une primaire encore plus ouverte qu'en 2016. Hors de question, prévient un député. Lui voudrait que le 1er tour de la présidentielle serve de primaire tout en reconnaissant "un risque de finir à 10% pour le candidat des Républicains". 

Après la terrible déculottée des Républicains aux élections européennes, le parti est en crise et plus que jamais divisé. Depuis, son président, Laurent Wauquiez, a démissionné et l'une des figures du parti, Valérie Pécresse, a préféré partir pour créer un "électrochoc".

Un homme devant le logo du parti Les Républicains, le 8 juin 2016, à Saint-Andre-lez-Lille (Nord). 
Un homme devant le logo du parti Les Républicains, le 8 juin 2016, à Saint-Andre-lez-Lille (Nord).  (PHILIPPE HUGUEN / AFP)